Nouvelles sportives

Penaud, départ, recrutement, à Clermont, les supporters s’emballent

[ad_1]

L’Armée jaune affichera son amour pour Damian Penaud, espérant le convaincre de rester en Auvergne. Frédéric Chambert / PANORAMIQUE

La large défaite contre le Racing, l’envie de partir de Damian Penaud… L’Armée jaune a décrété la mobilisation générale avant la réception du champion de France, Montpellier, ce samedi en ouverture du 12e Top 14 jours.

« En Auvergne, on a l’image de gens très réservés. L’heure est venue de se réveiller. Au téléphone, Pierre Vignal est déterminé. Avec un autre supporter influent, Antonin Sanchez, il a lancé «mobilisation généraledepuis le début de la semaine. Car l’ASM ne tourne plus rond. 4e du Top 14 à la mi-octobre, les Jaunards ont depuis dévissé. Un nul face à l’UBB, une défaite à Castres, une autre à domicile face au promu Bayonne. Et la déroute du week-end dernier, 46 à 12, sur la pelouse synthétique du Racing.

Une mauvaise série à tomber à 11e place… Alors ça gronde place de Jaude et dans tous les fiefs de l’Armée Jaune. L’appel a été entendu, relayé par l’Interclubs qui coordonne tous les groupes de supporters de l’ASM. Avec deux messages à passer ce samedi (15h) pour la réception du champion de France, Montpellier.

Le premier concerne l’icône du club, de la ville, de la région, Damian Penaud. Qui a des envies de partir, et dont le nom est souvent cité du côté du Stade Toulousain. « Lors du test-match face au Japon, les supporters toulousains ont scandé son nom (l’ailier de l’ASM avait inscrit un doublé). Nous ne voulons pas être submergés. Nous voulons montrer que nous aussi nous tenons à lui. Si cela peut aider à faire basculer un dossier compliqué, il est de notre devoir de montrer notre détermination à tenir et à s’engager sur le long terme. On veut que le projet sportif tourne autour de lui», insiste Pierre Vignal.

« Nous avons suffisamment laissé la voix aux Toulousains. A nous de nous faire entendre ! »

Pierre Vignal, sympathisant de l’ASM

L’Armée Jaune est donc invitée à montrer son amour pour l’ailier star, qui vient d’être élu meilleur joueur de la tournée d’automne. « Damian est connu pour être assez sensible et émotif. Il faut afficher un message clair qui le touchera…« Ce samedi, vers 13h30, à l’arrivée des joueurs au stade Michelin, des milliers de supporters sont attendus pour lui témoigner leur attachement. Des chansons lui seront adressées et 2000 tifos ont été distribués avec un message sans équivoque : «Damien Quéda(Damian reste, en référence à celui des supporters du Barça envers Neymar). « Le but est évidemment de créer le buzz. Nous avons laissé assez de voix à Toulouse. A nous de nous faire entendre !»

Une action coordonnée par l’interclub, et sa présidente Audrey Dulondel, mais aussi validée par l’ASM. Dans les colonnes de Midi Olympique, le directeur sportif du club auvergnat, Didier Retière, a également travaillé pour convaincre son ailier international. « Damian est très important pour nous et nous aimerions continuer avec lui. (…) Nous lui proposons de devenir un vrai leader dans le domaine. Nous voulons le faire passer à ce statut. C’est peut-être un grand joueur dans un autre club mais, à Clermont, il sera la star de l’équipe pour les années à venir avec un fort impact sur le territoire.« L’ancien DTN du rugby français va encore plus loin en promettant un effort conséquent. « Damian est le meilleur ailier du monde et il est normal qu’il soit courtisé. Mais, tant sur le plan financier que sportif, nous allons faire des efforts très importants.»

« Nous sommes tous derrière les joueurs. Pas question de grève d’encouragement. »

Pierre Vignal

Damian Penaud ne sera pas le seul bénéficiaire de la mobilisation générale des supporters clermontois. Après la gifle reçue à La Défense Arena, une réaction de toute l’équipe est attendue. « Il y avait de la colère plus tôt dans la semaine. Elle a depuis cédé à la frustration. Contre le Racing, il y avait zéro agressivité, zéro envie, zéro cohésion. Ce n’est pas normal de jouer comme ça quand on vise les phases finales… On a déjà perdu à domicile contre Bayonne. Là, on reçoit le champion de France, Montpellier. Il faut gagner et faire une bonne copie.»

Une rencontre décisive alors qu’un mois de décembre décisif se profile. Après le MHR, les deux premières rencontres de la Champions Cup se profilent (contre les Stormers sud-africains, vainqueurs de l’URC, et Leicester, les champions d’Angleterre), puis le fougueux derby face à Brive, dans le Top 14 Surge attendu, obligé. « Mais nous sommes tous derrière les joueurs. Pas question de grève d’encouragement», précise Pierre Vignal au Figaro. Sans cacher ses exigences, pour cette saison mais aussi pour l’avenir.

Le départ officiel d’Arthur Iturria pour l’Aviron Bayonnais en fin de saison a alimenté l’inquiétude. « On comprend son choix familial, son envie de retourner au Pays basque. Mais, sportivement, c’est un mauvais signal. C’est notre capitaine (actuellement suspendu, ndlr), qui retrouve son meilleur niveau après avoir traversé une période difficile après la Coupe du monde 2019. Ça change les perspectives. Le club doit recruter des dirigeants. Cette équipe manque cruellement depuis le départ de Camille Lopez (Bayonne) et Morgan Parra (Stade Français Paris). Quand les choses tournent mal, les têtes sont basses. Il n’y a personne pour secouer les joueurs», déplore le supporter. Qui définit les attentes. « Le président de l’ASM, Jean-Michel Guillon, annonçait de grandes ambitions en juin dernier : viser le titre de champion de France cette saison et le sacre européen en 2025. Place à l’action maintenant. Nous attendons les annonces…»

[ad_2]

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page