Skip to content
Pénurie d’enseignants : de mal en pis



Manque de reconnaissance, salaire pas à la hauteur : les enseignants n’en peuvent plus et les étudiants délaissent de plus en plus cette voie. Ce sont presque quatre mille postes qui n’ont pas trouvé preneur en 2022, faisant planer la peur d’enseignants fantômes à la rentrée.

mediapart

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.