Skip to content
Philippe Martinez appelle à « donner du sens au travail »


Sandrine Rousseau a déclaré cette semaine que le travail était une « valeur de droite ».

Là « valeur travail« C’est à droite ou à gauche ? Interrogé à ce sujet ce vendredi matin sur Sud Radio, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez ironise : «Je n’entre pas dans ce genre de considération». Mais le débat fait rage à gauche. Sandrine Rousseau a déclaré cette semaine que le travail était «toujours une valeur à droite», en réponse à la défense de cette même valeur par le communiste Fabien Roussel. Pour Sandrine Rousseau, par ailleurs, il est juste de revendiquer un « droit à la paresse», par le biais des indemnités de chômage.

« Dire que nous aimons ne rien faire est un mensonge», estime de son côté Philippe Martinez, pour qui il faut «donner du sens au travail« , un aspect »structurantde la vie française. « Mais quand on a un travail à horaires décalés, un travail à temps partiel comme c’est le cas pour beaucoup de femmes, la motivation est moins là», poursuit le secrétaire général de la CGT.

Mise sous tension

Dans une période où les entreprises peinent à recruter, la CGT réclame une augmentation du salaire minimum et des salaires. D’eux « journées de mobilisationsont également prévues par les syndicats les 22 et 29 septembre. Des actions en dehors de celle des Nupes contre « chère vie», prévue le 4 octobre, faute d’accord entre les syndicats et l’organisation politique. « On discute entre syndicats, et on considère que sur les questions sociales, on a un peu notre mot à dire, dit Philippe Martinez. On verra ce qu’on fait après, mais on ne veut pas qu’on nous impose des dates et des modalités de déplacement« .

La rentrée s’annonce chargée sur le plan social, dans un contexte d’inflation généralisée due notamment à la guerre en Ukraine. Les syndicats sont aussi en ordre de bataille face à la réforme paramétrique des retraites qu’Emmanuel Macron a annoncé vouloir relancer. « Tous les syndicats sont contre veut balayer Philippe Martinez. C’est une réforme idéologique et dogmatique.»

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.