Skip to content
Philippe Torreton : le théâtre, son meilleur carburant


Lazzi a été spécialement écrit pour Philippe Torreton (à droite) et son ami Vincent Garanger. CHRISTOPHE RAYNAUD DE LAGE

PORTRAIT – L’acteur incarne un homme qui change sa vie en Lazziau Théâtre des Bouffes du Nord.

Philippe Torreton, qui fêtera ses 57 ans le 13 octobre prochain, incarne magistralement une « homme handicapé »dans Lazzi, une pièce de Fabrice Melquiot au Théâtre des Bouffes du Nord. Molière du meilleur acteur pour Cyrano de Bergeracl’acteur prête son énergie à Philippe, un veuf qui vit loin de ses enfants et quitte un vidéo club pour aller vivre dans le Vercors avec son ami Vincent (excellent Vincent Garanger).

Les deux avaient joué J’ai pris mon père sur mes épaules, du même auteur. Ils lui ont demandé d’écrire une pièce pour eux. « Il nous a donné un outil étrange, lâche Torreton. Lazzi parle du statut de deux acteurs qui aimeraient jouer ensemble. Dans la commedia dell’arte, le mot signifie improviser, un moment de liberté. La pièce est un immense lazzi dans un décor qui ne dit rien que la fin d’un monde. Nous inventons tout. Deux êtres paniqués face à l’existence veulent dire qui ils étaient et comment ils se prouvent qu’ils ont raison de changer de vie.

Paralysé par la peur

L’acteur…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.