Skip to content
Plus de 20 morts après le naufrage d’un bateau de migrants dans la Manche, selon la police française

Publié le:

Plus de 20 migrants sont morts mercredi en traversant la Manche de la France vers l’Angleterre lorsque leur bateau a coulé au large du port nord de Calais, ont annoncé les autorités, la catastrophe la plus meurtrière sur cette route très fréquentée.

Le ministère français de l’Intérieur a déclaré dans un communiqué que des patrouilleurs français avaient trouvé des cadavres et des personnes inconscientes dans l’eau après qu’un pêcheur eut sonné l’alarme au sujet de l’accident. La police a ensuite déclaré dans un communiqué que « plus de 20 » personnes étaient décédées.

Trois hélicoptères et trois bateaux ont été déployés pour participer aux recherches, ont indiqué les autorités locales.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, qui se rend sur les lieux, a écrit sur Twitter que « de nombreuses personnes » étaient mortes dans l’incident, ajoutant que « le caractère criminel des passeurs qui organisent ces traversées ne saurait être assez condamné ».

« La catastrophe en Manche est une tragédie », a ajouté le Premier ministre Jean Castex. « Mes pensées vont aux nombreux disparus et blessés, victimes de passeurs criminels qui exploitent leur détresse et leur misère », a-t-il écrit sur Twitter.

La catastrophe, la pire perte en vies humaines enregistrée ces derniers temps lors des traversées de migrants dans la Manche, survient alors que les tensions augmentent entre Londres et Paris à propos du nombre record de personnes traversant.

La Grande-Bretagne a appelé la France à prendre des mesures plus sévères pour empêcher les migrants de faire le voyage.

Tensions croissantes après le Brexit

Selon les autorités françaises, 31 500 personnes ont tenté de partir pour la Grande-Bretagne depuis le début de l’année, et 7 800 personnes ont été secourues en mer, des chiffres qui ont doublé depuis août.

Sept personnes ont été confirmées mortes ou sont toujours portées disparues et craignent de se noyer après divers incidents cette année.

En Grande-Bretagne, le parti conservateur de droite au pouvoir du Premier ministre Boris Johnson subit d’intenses pressions, y compris de la part de ses propres partisans, pour réduire le nombre de passages.

La police française a déclaré cette semaine avoir détenu 15 membres présumés d’un syndicat international de trafic de migrants qui a aidé des personnes à traverser illégalement la Manche vers la Grande-Bretagne.

Le réseau de Kurdes irakiens, de Roumains, de Pakistanais et de Vietnamiens a aidé un minimum de 250 personnes par mois à traverser vers l’Angleterre, à l’aide de petits bateaux qui transportent jusqu’à 60 migrants à la fois.

Le passage en Angleterre coûterait à un migrant 6 000 € (6 800 $) et les passeurs ont accumulé quelque 3 millions d’euros (3,4 millions de dollars) de bénéfices totaux.

Selon les autorités britanniques, plus de 25 000 personnes sont désormais arrivées illégalement cette année, déjà le triple du chiffre enregistré en 2020.

Le problème s’est ajouté aux tensions croissantes post-Brexit entre la Grande-Bretagne et la France, avec un différend sur les droits de pêche toujours non résolu.

(AFP)

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.