Entreprise

Plus de rente du RRQ à partir de 60 ans?

[ad_1]

Le Québec fait actuellement face à des problèmes majeurs, tels que le vieillissement de la population, la vulnérabilité financière d’un grand nombre de personnes âgées et la pénurie de main-d’œuvre.

Une des solutions ? Faire passer l’âge minimum d’admissibilité à une rente du RRQ (Régime de rentes du Québec) de 60 à 62 ans. Et également relever l’âge maximum pour commencer à retirer ladite pension de 70 à 72 ans. L’augmentation serait échelonnée sur une période de sept ans.

C’est ce que propose, entre autres, l’actuaire en chef du RRQ, Jean-François Therrien, dans le document qui fera l’objet, à compter de janvier, de la vaste consultation publique sur le RRQ lancée la semaine dernière par le ministre des Finances, Éric Girard.

Actuellement

Je vous rappelle que la pleine rente du RRQ est versée lorsque vous commencez à la retirer à 65 ans. Lorsque vous choisissez de l’encaisser plus tôt, la rente est réduite selon le nombre de mois, à raison de 0,6 % par mois. Une personne qui décide de la retirer à 60 ans verra sa pension réduite de 36 % par rapport à la pension à taux plein à 65 ans.

Et celui qui préfère attendre jusqu’à 70 ans aura droit, pour sa part, à une rente majorée de 42 %, soit une majoration de 0,7 % pour chaque mois écoulé depuis son 65e anniversaire.

Le bonus ciblé

Si le gouvernement Legault accepte d’aller de l’avant avec la proposition de hausser l’âge minimum de 60 à 62 ans, l’actuaire en chef Jean-François Therrien a calculé qu’une personne (ayant droit au montant maximal) recevrait une rente viagère supérieure de 22 %, ou 2 166 $ par année.

En 2021, 46 700 personnes ont demandé leur pension à 60 ans.

En faisant passer l’âge maximal d’admissibilité à une rente du RRQ de 70 à 72 ans, une personne pourrait obtenir une rente viagère de 12 % plus élevée. Pour une personne ayant droit au montant maximal, cela représente un montant additionnel de 2 527 $ par année.

Une question d’espérance de vie

Comme l’explique l’actuaire en chef du RRQ dans le document de consultation publique, l’espérance de vie de la population augmente, tout comme la durée de la retraite.

En 1966, une personne de 65 ans pouvait espérer vivre encore 15 ans en moyenne. Aujourd’hui, on estime qu’une personne qui prend sa retraite à cet âge aura une retraite d’environ 21 ans. Dans une quarantaine d’années, la retraite d’une telle personne durera plus de 24 ans.

« Pour s’assurer d’avoir des revenus suffisants pour toute la durée de leur retraite, les travailleurs devront donc épargner davantage, travailler plus longtemps et/ou reporter le début du versement de leur rente de retraite du RRQ. »

En 2019, quelque 41 % des personnes gagnant entre 30 000 $ et 50 000 $ par année n’avaient aucune épargne-retraite, hormis leurs cotisations au RRQ.

Retarder l’admissibilité à la rente du RRQ de deux ans, de 60 à 62 ans, permettrait de régler deux problèmes : la fragilité financière de nombreux retraités et la pénurie de main-d’œuvre.

L’avantage du RRQ

Contrairement à plusieurs régimes de retraite privés, le RRQ offre une rente entièrement indexée à l’indice du coût de la vie. Sur une longue période, cela vaut évidemment son pesant d’or.

Autre avantage : il s’agit d’une rente viagère entièrement garantie, à l’abri des soubresauts des marchés financiers et du risque de faillite.

Le RRQ dispose d’une solide réserve financière. A tel point que les taux de cotisation au régime de base (10,80 % du revenu cotisable) et au régime complémentaire (2,0 % du revenu cotisable) seront désormais plafonnés.

À la fin de 2021, la réserve du RRQ s’élevait à 106 milliards de dollars. Dans 25 ans, il atteindrait 553 milliards de dollars. Et en 50 ans, rien de moins que 1 800 milliards de dollars.

Il est prévu que plus de la moitié de l’actif de la réserve du RRQ proviendra des revenus de placement de la Caisse de dépôt et placement du Québec.



[ad_2]

journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page