Skip to content
plus « Made in France », prône le Haut-Commissariat au Plan


Pour réduire le déficit commercial français, il faut commencer à produire en France certains biens désormais importés, plaide le Haut-Commissariat au Plan (HCP) dans une note publiée mardi, qui répertorie 50 produits pour lesquels il souhaite engager une réflexion avec les filières concernées.

« En moyenne, le commerce extérieur de notre pays a enregistré un déficit de quelque 75 milliards d’euros au cours des dernières années, tandis que le commerce extérieur allemand a un excédent de plus de 200 milliards d’euros », note le Haut Commissaire au Plan François Bayrou en introduction de ce rapport. Une situation « inacceptable », selon lui, ce qui témoigne de la « Déclassement » L’industriel français, malgré des succès nationaux en « Des productions technologiquement exigeantes », comme les satellites, les avions ou les produits chimiques.

Le constat bien connu est clair : « La France est en situation de déficit vis-à-vis de la plupart de ses partenaires européens », souligne la note, qui précise que si nos exportations ont augmenté de plus de 54 % entre 2001 et 2019, elles ont augmenté de 76 % en Italie, de 108 % en Allemagne et de 133 % en Espagne. Avec la hausse encore plus forte des importations françaises, les parts de marché de la France à l’exportation au niveau mondial « ont diminué de moitié », passant de 6,3 % en 1990 à 3 % en 2019.

« Reconquête de l’appareil productif »

Pour y remédier, le HCP répertorie les plus de 900 articles ou produits qui enregistrent un déficit commercial supérieur à 50 millions d’euros. Ils représentent environ 80% du déficit commercial total de la France, qui a atteint 266 milliards d’euros en 2019. Le rapport regrette ainsi que la France soit le leader mondial de la culture de la pomme de terre, mais importe massivement des chips et autres. flocons. De même avec le bois et ses dérivés, comme les meubles.

« Après un examen approfondi de nos avantages comparatifs dans ce domaine, ces produits déficitaires pourraient correspondre aux domaines potentiels d’une stratégie de reconquête de l’appareil productif », suggère le HCP. Parmi ces produits, le HCP en recense une cinquantaine dans huit domaines : l’alimentation, les transports, les articles ménagers, les machines et outils, les matériaux, les textiles, les produits médicaux et pharmaceutiques, et les hydrocarbures.

Il souhaite initier des travaux avec les secteurs concernés « Sur la manière dont les productions nationales pourraient être renforcées ou constituées ». Robotisation « Permet de concilier les coûts de production entre les différentes régions du monde », tandis que le « Défi climatique » et « La crise économique et sociale » causées par la désindustrialisation rendent nécessaire une politique de réindustrialisation, argumente François Bayrou.

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.