Skip to content

[ad_1]

Le ministre de l’Economie a indiqué qu’il allait demander aux assureurs voire aux banques de « faire un effort » pour accompagner les consommateurs.

Devant un parterre de patrons réunis pour la Rencontre des entrepreneurs français (REF), Bruno Le Maire a appelé mardi les entreprises à soutenir les ménages face à la hausse des prix. « Il est évident que le fardeau de l’inflation doit être équitablement réparti», a lancé le ministre de l’Économie, invité de l’université d’été du Medef. « J’appelle toutes les entreprises qui ont la marge de manœuvre nécessaire pour réduire la facture inflationniste de nos compatriotes« , il ajouta.

Le locataire de Bercy a souligné que certaines entreprises avaient déjà fait des efforts, citant TotalEnergies, CMA CGM ou des distributeurs. Il a assuré qu’il allait envoyer le même message aux assureurs ou encore aux banques. « Je recevrai les assureurs prochainement et je leur demanderai de faire un effort sur les primes d’assurance de nos compatriotes. […] Je vais recevoir les banques et leur redemander de faire un effort sur les frais bancaires« , a-t-il déclaré.

L’ancien LR a réitéré que «les entreprises qui peuvent doivent augmenter les salaires, et beaucoup le font déjà« . Elles doivent « utiliser la prime défiscalisée » et « intéressement et participation», a-t-il ajouté. Et le ministre de l’Économie de tacler l’opposition.Je préfère cette approche et celle de nos adversaires politiques : taxe, interdiction, interdiction, taxetonna-t-il, excluant catégoriquement toute taxation des superprofits des entreprises. « Je ne sais pas ce qu’est le super profitil a même dit. Je sais que les entreprises doivent être rentables, c’est tout ce que je sais.»

Malgré l’inflation, à laquelle s’ajoute la crise énergétique, Bruno Le Maire a partagé son optimisme sur la situation économique en France. « L’économie française résiste, les chiffres sont solides et j’aborde cette rentrée avec détermination et confiance.», a-t-il confié, confirmant la prévision de croissance de 2,5 % pour 2022, ou «le meilleur taux de croissance de tous les pays de la zone euro« .

VOIR ÉGALEMENT – Suivez l’intervention de Bruno Le Maire devant le Medef

[ad_2]

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.