actualité économiqueEntreprise

Premier signe d’apaisement sur les prix en Europe

[ad_1]

L’inflation sous-jacente est restée stable en novembre à 5%, bien loin de l’objectif de 2% de la BCE. 479177926/monticellllo – stock.adobe.com

DÉCRYPTAGE – Même si les indicateurs sont rassurants, il ne faut pas crier victoire trop vite.

A 10% sur un an, on ne peut pas dire que la poussée inflationniste de la zone euro se soit calmée. Mais, pour la première fois depuis dix-sept mois, le chiffre était inférieur en novembre à celui du mois précédent (10,6 % en octobre). Ce ralentissement a été porté par une légère baisse de l’inflation en Allemagne, en Espagne, en Irlande, au Portugal, en Grèce et par une forte baisse aux Pays-Bas (de 16,8 % à 11 %), alors qu’elle est restée stable en France ou en Italie. L’Espagne détrône la France de sa position de bas de tableau, avec 6,6% sur un an, contre 7,1% en France, selon les données harmonisées d’Eurostat (6,2% selon l’INSEE).

La baisse mensuelle s’explique par l’amorce d’un ralentissement de la hausse des prix de l’énergie, qui est passé de 41,5 % à 34,9 % en un mois. Ces données vont apporter de l’eau au moulin des marchés, qui guettent le pic d’inflation, dans l’espoir d’un revirement de la politique de hausse des taux de la Banque centrale européenne (BCE). Mais vous n’êtes pas obligé de…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 72% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page