Skip to content
Prêt à tout pour le football


Les passionnés de football québécois sont prêts à faire fi des polémiques et à dépenser une coquette somme pour aller à la Coupe du monde au Qatar.

• Lisez aussi : Ukraine : la Fifa appelle à une trêve le temps du Mondial-2022

• Lisez aussi : CF Montréal bien représenté

« Assister à une Coupe du monde est un rêve de gosse, confie Patrick Hage-Ali.

Lundi prochain, le Montréalais de 35 ans s’envolera pour Doha, au Qatar, pendant deux semaines pour assister à tous les matchs de l’équipe canadienne de soccer, ainsi qu’à quelques autres matchs bonus. Montant du voyage : 8 000 $, incluant le prix des billets, de l’avion et de l’hébergement.


Prêt à tout pour le football

Photo de courtoisie

Patrick Hage-Ali s’envolera également pour Doha dans les prochains jours.

« Je vais dormir dans une chambre minuscule sur un bateau de croisière amarré au port », plaisante-t-il. Mais je ne pouvais pas manquer une Coupe du monde à laquelle le Canada participe. Je devais aller le vivre en personne. »

Même son de cloche avec Amine Ben Barous, 22 ans, qui a économisé pendant plus d’un an pour réunir les 7 000 dollars nécessaires pour s’offrir ce voyage dont il rêvait tant.

« C’est une occasion unique d’appuyer notre pays dans le plus grand événement sportif au monde, explique le jeune Montréalais. Il faut comprendre que pour nous, amateurs de soccer québécois, une telle opportunité se présente rarement. »

Le Canada ne s’était pas qualifié pour la Coupe du monde depuis 1986, et honorera sa deuxième participation depuis la création de la compétition en 1928.

Passion et controverse

Organisée au Qatar, l’édition de cette année est néanmoins entachée de plusieurs polémiques, et les appels au boycott se sont multipliés ces dernières semaines.

« Certaines polémiques concernant les conditions de travail des ouvriers m’alertent un peu, reconnaît Amine Ben Barous. Mais la passion a pris le dessus. Le Qatar a également promis d’organiser une Coupe du monde neutre en carbone. Je verrai une fois sur place, mais je leur accorderai le bénéfice du doute. »

« J’y vais en tant que simple spectateur amateur de football », a déclaré M. Hage-Ali. Est-ce vraiment à nous, supporters, de nous positionner ? Je ne suis pas sûr. »

Un enthousiasme grandissant

Passionnée de football, Gina Gaudreault n’a jamais vu l’équipe nationale canadienne jouer, n’ayant assisté qu’à des matchs du CF Montréal jusqu’à présent. Le 27 novembre, elle aura cependant sa place dans les tribunes du Khalifa Stadium, à Doha, pour la rencontre entre le Canada et la Croatie.


Prêt à tout pour le football

Photo de courtoisie

Passionnée de soccer, Gina Gaudreault quittera le Québec pour quelques semaines afin d’encourager le Canada au Qatar.

« J’ai hâte d’y être, c’est un moment historique », s’enthousiasme ce Québécois. En tant que personne passionnée, c’est très émouvant de voir la place que le soccer a pris dans notre communauté. Avoir une équipe qualifiée pour la Coupe du monde était inimaginable il y a quelques années. »

Si l’engouement pour ce sport est indéniable, l’amour des Québécois pour l’équipe nationale demeure moins prononcé que dans les autres provinces canadiennes.

« Le fait que l’équipe nationale masculine ne soit jamais venue jouer au Québec n’a pas aidé, analyse Quentin Parisis, rédacteur en chef du magazine Québec Soccer. Les matchs ne sont pas toujours disponibles à la télévision québécoise et en français, et la majorité des joueurs de l’équipe proviennent de l’Ontario. Cela peut installer une distance. »

Pour cette Coupe du monde, six joueurs du CF Montréal ont été appelés par John Herdman, l’entraîneur, dont trois Québécois, soit Samuel Piette, Ismaël Koné et Maxime Crépeau.

« Les bons résultats récents du CF Mont-réal et la présence de joueurs québécois au sein de l’équipe nationale font en sorte qu’il y a un intérêt croissant ces derniers temps », souligne M. Parisis. Le public québécois aime l’événement et le drame qui l’entoure. Il est certain que si le Canada va loin dans la compétition, les Québécois emboîteront le pas. »

Le Canada affrontera la Belgique lors de son premier match le mercredi 23 novembre.

Avez-vous des informations à partager avec nous sur cette histoire ?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.