Skip to content
Prévisions de trafic du vendredi


Air France, Transavia, Easyjet ou Volotea… Le Figaro fait le point sur les compagnies aériennes concernées par la grève des contrôleurs aériens du 16 septembre.

Nouvelle grève dans le secteur aérien ce vendredi. Le SNCTA – syndicat majoritaire des contrôleurs aériens – appelle les salariés à se mobiliser en France et outre-mer pour exiger une augmentation des salaires et des effectifs. L’organisation s’inquiètesur le niveau actuel de l’inflation ainsi que sur les recrutements à venir« Après cette annonce, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols de 50 %. »Des annulations de vols et des retards importants sont à prévoir dans tout le pays», a précisé la DGAC.

Côté compagnie, Air France assurera 90% de ses vols long-courriers et 45% de ses vols court et moyen-courriers. « Les retards et annulations de dernière minute ne sont pas à exclure.», prévient le groupe. Comme la DGAC, Air France »recommande fortement de reporter votre voyage». Même annonce pour Transavia, la filiale low-cost d’Air France-KLM, qui «a réduit son programme de vols de 50% ce vendredi« . Cela concernera »tous les aéroports français», notamment au départ et à l’arrivée d’Orly. Une liste est disponible sur le site de Transavia avec tous les vols concernés. Les passagers « se verront proposer des solutions de report gratuites ou un remboursement intégral», ajoute l’entreprise.

EasyJet annule égalementde manière proactive près de 50% de son programme de vols en France« . L’entreprise conseille à ses clients devérifier le statut de leur vol sur le Suivi des volsdepuis l’application mobile ou le site internetpour vérifier si un vol est impacté par la grève. Volotea rapporte que « certains vols seront affectés« et que les autres »peut subir des retards« . Une liste des voyages annulés est également présente sur le site. En cas d’annulation d’un vol, Volotea recommande à ses clients « ne pas se rendre à l’aéroport et demander la modification ou le remboursement de sa réservation« .

Toutes les compagnies aériennes indiquent également que les passagers concernés par les annulations ont été contactés par SMS et e-mail. Ils ont ainsi la possibilité de modifier leur vol sans frais ou d’être remboursés. Ce vendredi n’est que le premier jour de grève car le SNCTA a déjà annoncé le dépôt »un deuxième avis du mercredi 28 septembre au vendredi 30 septembre inclus« .

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.