Skip to content
Protection animale : des militants font irruption dans le restaurant Au Pied de Cochon



  • Samedi soir, des militants de DxE Montréal ont fait irruption dans le restaurant Au Pied de Cochon à Montréal.
  • Une vidéo publiée sur Facebook montre des militants du groupe de défense des droits des animaux perturbant un service dans le prestigieux restaurant.
  • La semaine dernière, une offre d’emploi du restaurant Martin Picard offrant un salaire horaire de 13,50 $ pour des postes de cuisinier a suscité de vives réactions.

Les derniers jours n’ont pas été de tout repos pour le restaurant Au Pied de Cochon et son célèbre chef Martin Picard. Après une polémique sur une offre d’emploi qui offrait un salaire horaire de 13,50 $ pour des postes de cuisinier, des membres d’un groupe de défense des animaux ont fait irruption dans le célèbre établissement de la rue Duluth à Montréal, samedi soir.

• Lire aussi : 13,50$/h pour un poste de cuisinier chez Pig’s Foot : voici combien gagnent les employés du restaurant

• Lire aussi : Une offre d’emploi du restaurant Au Pied de Cochon suscite la polémique, Martin Picard se défend

Une vidéo de l’action a été publiée sur Facebook ce week-end. On peut voir des militants représentant le groupe Action directe partout à Montréal (DxE Montréal) faire entendre leur voix dans le restaurant, alors que la salle à manger est pleine.

« Les animaux ne sont pas de la nourriture », lance un militant à l’aide d’un mégaphone, au milieu des clients à table.

Un geste politique

« C’est un supporter [une position] Politique. C’est un point de vue que nous portons contre l’exploitation des animaux », explique Jade, porte-parole de DxE, dans une interview à 24 heures.

DxE Montréal affirme qu’il est possible pour les restaurateurs d’offrir des plats à la fois « délicieux » et « éthiques » sans exploiter les animaux ou les employés.

Le porte-parole du groupe affirme que leur action n’a pas visé uniquement le restaurant Martin Picard, connu notamment pour sa poutine au foie gras. Mais, selon elle, l’établissement était reconnu comme « étant exploitant, autant vis-à-vis des animaux que vis-à-vis des salariés ».

• Lire aussi : Un restaurateur en a assez des « no-shows » et laisse le cœur vide sur Facebook

La semaine dernière, une offre d’emploi publiée par le restaurant de Montréal a suscité de vives réactions. L’annonce indiquait que l’établissement recherchait cinq cuisiniers à qui on offrirait un salaire horaire de 13,50 $.

Dans une interview sur LCN, Martin Picard avait défendu son offre d’emploi, assurant « qu’il n’y a pas un salarié qui gagne 13,50 $ de l’heure au Pied de Cochon ».

D’autres actions

Ce n’est pas la première fois que le restaurant Au Pied de Cochon est visé par une action du groupe. Des manifestants y ont été conviés il y a deux ans.

L’an dernier, des militants de DxE Montréal ont également visé une succursale d’Ashton et le restaurant montréalais Joe Beef, ainsi qu’une épicerie, Rachelle Béry.

DxE réclame notamment une charte des droits des animaux.

Une vidéo qui pourrait vous intéresser :

Quitter le monde de la restauration à cause de mauvaises conditions de travail

journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.