Actualités françaises

quand l’insécurité émotionnelle finit par ruiner la relation amoureuse


Quand l’insécurité émotionnelle finit par ruiner la relation amoureuse. Getty Images

« Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour », affirmait le poète Pierre Reverdy. Mais pour beaucoup d’entre nous, il n’y a jamais assez de preuves. Exploration d’une quête potentiellement dévastatrice.

« Je sais très précisément ce qu’il faut faire pour détruire une relation et faire fuir la personne que l’on aime », confie Inès, 42 ans. Je le sais, car je l’ai fait dans les moindres détails. » Antoine et elle, ça aurait pu être l’histoire d’une vie, et non une relation de trois ans ; mais sa peur de le perdre était la plus forte. Son insécurité correspondait à ses sentiments pour lui. En fait, il a emménagé avec elle après trois mois de passion fusionnelle. Six mois plus tard, elle en était une autre, tendue, anxieuse, aux aguets.

Inès s’est mise à analyser sans cesse tous ses gestes, la façon dont elle l’embrassait, la touchait, ses regards, ses temps de silence… Tout était prétexte à évaluation : son désir et son intérêt pour elle faiblissaient-ils ou non ? Au début, Antoine trouvait ça « mignon ». Il était flatté, touché, et puis franchement ça l’agaçait. Et plus Inès percevait son exaspération, plus elle se sentait menacée, rejetée, plus elle…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Vous voulez en savoir plus ?

Débloquez tous les objets immédiatement. Sans engagement.

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page