Skip to content
Quebecor toujours intéressé par les Nordiques


Joueur de premier plan dans le retour des Nordiques, le groupe Quebecor est toujours intéressé à investir dans une équipe et applaudit les démarches entreprises par Québec pour stimuler l’intérêt pour la LNH.

• Lire aussi : « Le Québec est un marché fabuleux » : l’ex-propriétaire des Hurricanes prêt à investir dans les Nordiques

• Lire aussi : Le ministre nordique au travail depuis l’été

Dans une déclaration envoyée à Un journal, Quebecor, qui détient le contrat pour la gestion du Centre Vidéotron à Québec, assure que le dossier est toujours actif.

« Nous tenons à réitérer que Quebecor a été le premier à s’engager pour le retour des Nordiques. Nous sommes toujours intéressés à leur retour au Québec et à investir dans une franchise de la LNH », a déclaré Véronique Mercier, vice-présidente des communications chez Quebecor.

L’entreprise nous assure que « les Québécois méritent cette équipe » et avec l’amphithéâtre « nous serons prêts à les accueillir ».

Ces derniers jours, le premier ministre François Legault a ouvertement remis en cause l’intérêt de l’homme d’affaires Pierre Karl Péladeau pour le retour des Nordiques.

« Il faut voir si M. Péladeau est toujours intéressé à dépenser 700 millions et plus pour une équipe de hockey. Sinon, il faut voir comment on gère avec la Ville de Québec pour avoir l’amphithéâtre », a demandé M. Legault.

Cependant, Quebecor affirme suivre le dossier de près et a été mis au courant des dernières mesures prises par le gouvernement de la CAQ. Selon nos informations, la sortie de M. Legault n’était donc pas une surprise.

« Québecor était au courant de l’approche du gouvernement du Québec envers le commissaire Bettman, dit Mme Mercier.

« Nous sommes très heureux que le premier ministre Legault prenne cette initiative et qu’il contribue aux efforts déjà déployés pour ramener une équipe sur un marché majeur des amateurs de hockey. Nous avons hâte de voir les résultats de sa démarche », conclut le groupe.

Interrogé au printemps dernier par Le Journal, M. Péladeau a réitéré son intérêt à amener une équipe sur le marché national des capitaux.

« Je ne cesse de répéter, et je le répète depuis quatre ans, que le marché québécois, avec Quebecor comme promoteur, est probablement le groupe qui est le plus susceptible d’assurer le succès d’une équipe de hockey professionnel de la LNH au Québec, « il a dit.

Mais en même temps, M. Péladeau avait remarqué qu’il y avait une forme de réticence de la part de la LNH à relocaliser une équipe au Québec.

« Le commissaire [Gary Bettman] est puissant et c’est lui qui « tire les ficelles », comme on dit en bon français », a-t-il souligné.

Québec a également nommé le ministre des Finances Éric Girard, qui devient responsable du dossier de retour des Nordiques.

Malgré tout, selon plusieurs analystes, l’intérêt de la LNH demeure « anémique » envers le Québec qui a vu au fil du temps plusieurs autres marchés le surpasser comme Las Vegas ou Seattle.

Le premier ministre Legault a toutefois affiché son optimisme ces derniers jours. « Si Ottawa et Winnipeg sont capables d’avoir une équipe, nous devrions pouvoir en avoir une à Québec », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

A voir aussi

journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.