Skip to content
Rafael Nadal, la fureur de se relancer

 | Nouvelles locales

Nouvelles locales Nouvelles des États-Unis

De retour à la compétition, le légendaire Espagnol ne se considère pas comme un favori de l’Open d’Australie. Mais comme il ne fait jamais les choses à moitié…

Dans l’ombre du feuilleton Novak Djokovic, Rafael Nadal a rapidement retrouvé ses repères. Vainqueur du tournoi de préparation de Melbourne après avoir dominé l’Américain Maxime Cressy (112e, dès les qualifications). Opéré du pied gauche en septembre, il a ensuite été gêné dans sa préparation par le Covid. Le 89et titre de sa carrière (le premier depuis Rome, en mai dernier) lui permet de prolonger une série, avec au moins un trophée pour le… 19et année consécutive :Savoir d’où je viens est très spécial. Après tout ce que j’ai vécu, les mois de doutes sur le fait de pouvoir revenir, et il y en a encore, et après des moments très difficiles. Ce n’est qu’un début, mais c’est un début positif. »

Nadal, tête de série n°6, pourrait (si le Serbe est sur la ligne de départ) rencontrer Djokovic en demi-finale de l’Open d’Australie. Avant cela, il affrontera l’Américain Marcos Giron (66et monde) à 1euh tourner, avant un possible 2et ronde face à l’Australien Thanasi Kokkinakis (145et à l’échelle mondiale).

A Melbourne, Rafael Nadal a partagé des moments inoubliables du tournoi. Pas souvent dans le meilleur rôle. En 2008, en demi-finale, l’Espagnol a vu passer une tornade nommée Tsonga. En 2009, il a levé la coupe. En 2012, il partage l’affiche de la plus longue finale de Grand Chelem de l’histoire (après 5h53, il perd 7-5 à 5et face à Djokovic). En 2014, blessé, il n’a pas pu défendre ses chances en finale contre Wawrinka et en 2017, il n’a pas pu faire dérailler le conte de fées d’un fantôme nommé Federer.

A 35 ans, Rafael Nadal veut continuer à conjuguer avec le présent. «  Tant que Rafael Nadal jouera au tennis et en aura l’occasion, il ne sera jamais un outsider pour moi, mais toujours l’un des favoris du tournoi. », un, dans le podcast Das Gelbe Vom Ball d’Eurosport L’Allemagne citée par Tennis Head, a assuré Boris Becker. Et pour continuer : Je pense qu’au fond de lui, il veut juste gagner (Roland-Garros) à nouveau. Mais il doit d’abord jouer des tournois, de préférence un Grand Chelem. Il n’a aucune pression, personne n’attend rien de lui. Sa préparation a été mauvaise à cause du Covid, mais je ne connais personne dans le tableau principal qui aimerait jouer contre Nadal au premier ou au deuxième tour. Il fait partie des superstars. Il peut aussi décrocher (un 21e titre du Grand Chelem). Je pense que c’est une autre raison pour laquelle il joue à Melbourne. Ces grandes stars qui ont tant gagné, elles ne joueraient pas si elles ne pensaient pas avoir une chance… »


Derniers titres d’actualités Actualités d’aujourd’hui
lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.