Skip to content
Rappel des compotes de pommes vendues dans les centres E.Leclerc en raison d’un « risque élevé pour la santé »

[ad_1]

Les produits ont été vendus dans toute la France entre le 5 août et le 19 septembre 2022.

Si vous aimez les compotes et que vous faites habituellement vos courses dans les centres E.Leclerc, vérifiez votre frigo au plus vite. Depuis mardi, plusieurs lots de ces desserts aux pommes, présentant un risque sanitaire élevé en cas de consommation, font l’objet d’un rappel dans toute la France. Produits commercialisés entre le 5 août et le 19 septembre sous la marque « Douceur du verger » et vendus par lot de 16. Parmi ces compotes, dont la date de péremption est fixée au 23 janvier 2023 et dont le code est « GTIN 3564700198254 », seules celles portant le numéro supplémentaire 06 ou 08 après le code-barres sont concernés. La raison de cette procédure ? Présence excessive de patuline, au-delà des limites réglementaires.

Sur son site internet, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) précise que la palutine est « reconnu pour provoquer des troubles gastro-intestinaux avec ulcérations, ballonnements et hémorragies, voire des troubles de la fonction rénale, à dose plus élevée ». La plateforme gouvernementale Rappel-Conso indique également que ces « Les mycotoxines sont des substances produites par des champignons microscopiques.« Et qu’ils « peut présenter un risque pour la santé en cas de consommation importante et répétée sur le long terme ». Comme pour la plupart de ces démarches, il est donc conseillé aux détenteurs de ces compotes de ne plus consommer ces produits et de les rapporter dans leur point de vente. Un remboursement peut être effectué jusqu’au 19 novembre.

VOIR ÉGALEMENT – Scandales Kinder et Buitoni : nos aliments sont-ils sûrs ?

[ad_2]

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.