Skip to content
Retailleau (LR) dénonce une « chronique d’horreur quotidienne »


Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat et candidat à la présidence du parti, a dénoncé mardi 27 septembre une «véritable chronique de l’horreur quotidienne« après le viol d’une femme à Nantes, exhortant le gouvernement à mettre »un arrêt soudain et immédiat« .

Bruno Retailleau voit dans cette affaire « un concentré des scandales de notre politique migratoire et sécuritaire», précisant dans un communiqué que «chaque jour qui passe consacre l’échec d’Emmanuel Macron et de Gérald Darmanin« . Deux Soudanais, en situation régulière, ont été placés lundi en détention provisoire après le viol collectif samedi à l’aube d’une femme de 40 ans dans le centre-ville de Nantes.

« C’est désormais une véritable chronique de l’horreur quotidienne qui rythme la vie des habitants de nos villes. Je préviens le gouvernement. Si un arrêt brutal et immédiat n’y est pas mis, la paix civile n’y résistera pas», précise le sénateur de Vendée.

« Ne tolère plus ces zombies »

« Pourquoi accueillons-nous tant de migrants que nous sommes clairement incapables de contrôler ? (…) Nous ne pouvons plus tolérer ces zombies qui errent dans nos villes et terrorisent nos populations», développe-t-il. Il estime que l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) « doit revoir ses critères d’octroi du statut de réfugiéet réaffirme sa position en faveur de la double incrimination.

« Les Français ne peuvent plus se contenter de belles paroles, il y a urgence !», lance encore le patron des sénateurs LR, alors qu’un projet de loi sur l’asile et l’immigration est désormais attendu début 2023. Dans la course à la présidence de LR, Bruno Retailleau est en concurrence avec Éric Ciotti, Aurélien Pradié et Virginie Calmels.

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.