Skip to content
Retour du Big Mac : McDonald’s s’apprête à rouvrir des restaurants en Ukraine


McDonald’s a annoncé qu’il commencerait à rouvrir certains de ses restaurants en Ukraine dans les mois à venir.

Le géant de la restauration rapide a déclaré jeudi que certains restaurants rouvriraient progressivement dans la capitale, Kyiv, et dans l’ouest de l’Ukraine.

McDonald’s a fermé ses restaurants ukrainiens après l’invasion russe il y a près de six mois, mais a continué à payer plus de 10 000 employés dans le pays.

Les dernières nouvelles sont un symbole du retour du pays déchiré par la guerre à un certain sentiment de normalité et une démonstration de soutien après le retrait de McDonald’s de Russie.

D’autres entreprises occidentales comme Nike, KFC et le détaillant de vêtements espagnol Mango font déjà des affaires dans l’ouest de l’Ukraine, loin des combats.

« Nous avons longuement parlé à nos employés qui ont exprimé un fort désir de retourner au travail et de voir nos restaurants en Ukraine rouvrir », a déclaré Paul Pomroy, vice-président senior des marchés internationaux.

« Ces derniers mois, la conviction que cela soutiendrait un petit mais important sentiment de normalité s’est renforcée », a-t-il déclaré dans un message aux employés.

L’économie ukrainienne a été gravement endommagée par la guerre et le redémarrage des entreprises, même dans une capacité limitée, serait utile. Le Fonds monétaire international s’attend à ce que l’économie ukrainienne se contracte de 35 % cette année.

McDonald’s compte 109 restaurants en Ukraine mais n’a pas précisé combien rouvriraient, quand cela se produirait ou quels emplacements seraient les premiers à accueillir les clients.

Au cours des prochains mois, la société annonce qu’elle commencera à travailler avec des fournisseurs pour approvisionner les restaurants, préparer ces magasins, ramener les employés et lancer des procédures de sécurité alors que la guerre fait toujours rage à l’est.

Pendant ce temps, McDonald’s a vendu ses 850 restaurants en Russie à un propriétaire de franchise, trois décennies après que McDonald’s a ouvert son premier emplacement à Moscou, symbole puissant de l’apaisement des tensions de la guerre froide.

La société a fermé des centaines de sites russes en mars, pour un coût d’environ 55 millions de dollars par mois. La vente de ses restaurants russes était la première fois que l’entreprise se « désarquait » ou quittait un marché majeur.

Alexander Govor, qui détenait une licence pour 25 avant-postes McDonald’s en Sibérie, a commencé à rouvrir les anciens emplacements McDonald’s sous le nom Vkusno-i Tochka, ou Tasty-fullstop.

euronews en2fr -busniss

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.