Skip to content
Rio Tinto lance un centre de recyclage de l’aluminium au Saguenay-Lac-Saint-Jean


Rio Tinto deviendra le premier fabricant d’aluminium primaire à commencer à recycler l’aluminium en fin de vie, à partir de 2024.

L’entreprise créera une dizaine d’emplois en dotant son usine d’Arvida d’un centre de recyclage.

L’investissement de 35 millions de dollars permettra de transformer 30 000 tonnes d’aluminium à compter du printemps 2024. La construction débutera en octobre prochain.

« Nous devenons le premier fabricant d’aluminium primaire à se lancer dans une telle production », a déclaré Sébastien Ross, directeur exécutif de Rio Tinto Aluminium, Opérations Atlantique.

L’aluminium refondu proviendra d’anciens cadres de portes, de cadres de fenêtres et d’automobiles. L’approvisionnement se fera au Québec, mais aussi possiblement en Ontario.

« Nous sommes en pourparlers avec de grands joueurs en ce moment, mais ce sont des discussions confidentielles », a déclaré M. Ross.

A terme, Rio Tinto souhaite que sa production comprenne 10% d’aluminium recyclé.

« On va apprendre à marcher avant de courir », a expliqué le dirigeant. « Il y a des déchets plus contaminés que d’autres. Nous commencerons par les moins contaminés. Nous allons traiter nos 30 000 tonnes.

Les retombées sont estimées à 30 millions de dollars pour le Québec, dont 19 $ au Saguenay-Lac-Saint-Jean seulement.



journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.