Skip to content
Selon le gendarme de l’énergie, « il n’y a aucune raison pour que nous ayons des difficultés avec le gaz cet hiver »


Le bouclier tarifaire sur le gaz, qui limitera les hausses de prix à 15% début 2023, « pourrait être maintenu toute l’année », a également indiqué Emmanuelle Wargon, la présidente de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). .

Si l’approvisionnement en électricité cet hiver fait l’objet de toutes les craintes, ce n’est pas le cas pour le gaz, selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE). « Nous ne sommes pas inquiets pour le gaz, il n’y a aucune raison pour que nous ayons des difficultés avec le gaz cet hiver», a déclaré la présidente du gendarme de l’énergie, Emmanuelle Wargon, sur France 2 ce jeudi matin.

D’une part parce que les réserves sont pleines, a-t-elle confirmé. « Nous avons réussi à remplir notre stockage à 100%, en quelques fractions de pourcentage», a déclaré Emmanuelle Wargon, précisant qu’ils représentaient environ «un quart de notre consommation annuelle« . L’ancien ministre du Logement a également souligné que « Le GNL (gaz naturel liquéfié) continue d’arriver sur nos terminaux méthaniers« . « Nous exportons actuellement vers l’Allemagne« , a-t-elle pointé.

Concernant le prix du gaz, si le tarif réglementé augmentera de 15 % en janvier prochain dans le cadre de la «bouclier tarifaire« , Emmanuelle Wargon n’exclut pas une prolongation de ce dispositif de protection des consommateurs tout au long de 2023. « Pour l’instant, le prix est à +15% du début d’année jusqu’en juin, et il peut se maintenir toute l’année.« , dit-elle. « Ce sera une décision gouvernementale qui sera prise à l’été en fonction de l’évolution des prix du gaz.« , a-t-elle précisé.

La CRE fera alors, comme à son habitude, des propositions d’évolution des tarifs. « Il est trop tôt pour dire comment nous allons nous positionner« , a déclaré Emmanuelle Wargon, indiquant seulement que la commission proposera »quelque chose de supportablepour les consommateurs.

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.