Actualités françaises

Shane Wright affrontera le Canadien: « Comme n’importe quel match », dit-il

[ad_1]

SEATTLE | Décrit comme un candidat pour devenir le meilleur de la classe lors du repêchage de 2022, Shane Wright a finalement glissé au quatrième échelon après les sélections de Juraj Slafkvosky, Simon Nemec et Logan Cooley.

• Lisez aussi : Un duel entre Juraj Slafkovsky et Shane Wright ?

• Lisez aussi : Le Canadien sans David Savard contre les Canucks

En quittant le podium du Centre Bell, Wright avait jeté un regard glacial en direction de la table des Canadiens de Montréal qui venait de faire de Slafkovsky le grand élu.

Si la déception était palpable en juillet dernier, l’Ontarien a eu le temps de s’installer. A la veille de la visite du Canadien à la Climate Pledge Arena, le centre de 18 ans n’a rien fait pour attiser l’incendie.

« J’aborderai ce match comme n’importe quel match », a déclaré Wright avec un sourire sur son visage. Ce sera ma première rencontre depuis mon passage à Coachella. Je me sens plus en confiance. Mais je ne penserai plus à rien. Je le vois comme un simple match de hockey. »

Même son de cloche du côté de Dave Hakstol. Aux yeux de l’entraîneur-chef, cette rencontre entre Kraken et le CH ou entre Wright et Slafkovsky fait avant tout le bonheur des journalistes.

« Il peut utiliser ses émotions comme il le veut. Les émotions font partie du jeu, a rappelé Hakstol. Mais vous (les médias) en parlerez beaucoup, mais je ne pense pas qu’on en parlera beaucoup dans le vestiaire. C’est un fait.

« Vous pouvez construire une belle histoire. Pour nous, ce n’est pas une histoire. Shane suit certaines étapes. Il revient tout juste d’un séjour dans la Ligue américaine où il a bien joué. Il aura la chance de jouer mardi et je veux qu’il soit ravi de revenir jouer. »

Des vacances dans la vallée de Coachella

Wright, cependant, n’était pas en mesure de s’engager dans une discussion verbale. Le numéro 51 est revenu dans l’environnement du Kraken lundi après un passage de cinq matchs dans la Ligue américaine.

Utilisé pour seulement sept des 18 premiers matchs du Kraken, Wright est allé reconstruire sa confiance avec les Coachella Valley Firebirds de la Ligue américaine. Il a participé à cinq matchs, le maximum autorisé pour une période de conditionnement.

À Coachella Valley, en Californie, Wright a marqué quatre buts en cinq matchs. Il était content de son séjour avec l’équipe de l’école.

« Cela fait une énorme différence », a-t-il déclaré. J’y ai définitivement gagné en confiance. J’ai joué de grosses minutes et j’ai souvent touché la rondelle. Je jouais mon style, redevenais le même attaquant et construisais ma confiance en faisant confiance à mes capacités. J’espère maintenant ramener ça à Seattle avec le Kraken. »

« J’ai confiance en moi. Je sais que je peux être un bon joueur au niveau de la LNH, a-t-il poursuivi. Il y a eu de très bons joueurs dans la Ligue américaine. Je vais maintenant m’y prendre un jour à la fois avec le Kraken. »

Lors de ses sept premiers matchs avec le Kraken, Wright n’a obtenu qu’une seule passe décisive, mais il a joué très peu avec un temps moyen de 8:06. Dans la Ligue américaine, il a touché la cible à quatre reprises lors de ses trois premiers matchs et avec seulement cinq tirs.

« Je ne m’attends pas à marquer au même rythme dans la LNH, mais j’aimerais juste sauter sur un retour pour débloquer », a-t-il répondu.

La bonne attitude

Dans le sublime vestiaire Kraken de leur centre d’entraînement, Yanni Gourde a eu de bons mots pour son jeune coéquipier.

« Shane garde la bonne attitude », a déclaré l’ancien Lightning. Il est heureux d’être ici. Il reste plus longtemps sur la glace pour travailler son jeu. C’est un très bon jeune homme et il est humble. Lorsqu’il a appris qu’il partait pour un séjour dans la Ligue américaine, il aurait été déçu. Mais ce n’était pas le cas. Il est resté positif, il voulait jouer des matchs et toucher la rondelle. Il a marqué de grands buts dans la Ligue américaine. C’est un jeune avec un gros potentiel. Il travaille dur, donc il est sur la bonne voie. »

Le Kraken n’a pas encore confirmé la nouvelle, mais Ron Francis devrait prêter Wright à Équipe Canada pour les Championnats du monde juniors à Halifax et Moncton.



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page