Actualités françaises

Six Français sur dix pensent que leur logement connaîtra des coupures d’électricité cet hiver

[ad_1]

57% des actifs pensent que ce type de coupes n’arrivera pas à leur entreprise. ÉRIC GAILLARD / REUTERS

ENQUÊTE – Pessimistes et provocants, 53% ne font pas confiance au président Macron pour « assurer l’approvisionnement en gaz et en électricité dans les mois à venir », selon un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour Le Figaro.

Nous voilà. Alors que la France s’enfonce dans l’hiver, sur fond de crise énergétique, le Premier ministre a adressé le 30 novembre une circulaire aux préfets pour préparer le pays à d’éventuelles coupures d’électricité.

Les Français ont déjà pleinement intégré l’hypothèse du « shedding » (la suspension temporaire de la fourniture d’énergie pour certains utilisateurs), puisque 62% d’entre eux pensent que leur logement connaîtra des coupures cet hiver, selon un sondage Odoxa. Conseil dorsal pour Le Figaro

. Parmi les plus pessimistes figurent les seniors (73% contre 42% pour les jeunes de 18 à 24 ans), les femmes (66% contre 56% pour les hommes) et les ouvriers (67% contre 55% pour les cadres). Les Français, en revanche, sont plus optimistes pour leurs entreprises : 57% des actifs pensent que ce type de coupes n’atteindra pas leur « boîte ». VOIR ÉGALEMENT

Électricité : en cas de délestage, les télécoms ne fonctionneront plus, Alerte Orange Pour le gouvernement, l’objectif de ces coupes possibles, qui pourraient toucher 60 % de la population, est de « soulager ponctuellement le système électrique pour éviter une panne généralisée qui aurait des conséquences beaucoup plus lourdes

», justifie la circulaire. Ça previent. Les Français sont très critiques vis-à-vis de l’Etat et du gouvernement actuel. Neuf citoyens sur dix considèrent leur pays comme vulnérable sur le plan énergétique. Un sentiment qui a bondi de 13 points depuis mars et encore augmenté de 2 points depuis septembre. Pour une majorité large et croissante de Français, cette vulnérabilité est avant tout due aux gouvernants et à la politique menée ces dernières années. Ils l’expliquent à 56% par le manque d’investissement du pays dans les centrales nucléaires. Seuls 30% pensent qu’il est lié aux conséquences de la guerre en Ukraine.

Méfiance croissante Dans un tel contexte, le président Macron suscite une méfiance croissante. A 66 %, les Français n’ont pas confiance dans son action, ni dans celle de son gouvernement, pour « protéger le pouvoir d’achat face à la hausse des prix de l’énergie « . Pire, une nette majorité (53%) ne leur fait même plus confiance pour  » assurer l’approvisionnement en gaz et en électricité de la France dans les mois à venir « . Dans ce contexte, les recommandations d’Olivier Véran pour économiser l’énergie passent plutôt mal : 57% estiment que ses conseils pratiques sont «  infantiliser

»

*Enquête réalisée en ligne auprès d’un échantillon de 1 005 Français VOIR ÉGALEMENT

– Coupures d’électricité : comment Enedis se prépare à l’hiver

[ad_2]

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page