Skip to content
Ski acrobatique : le rêve olympique de Kerrian Chunlaud en pause

 | Mises à jour de dernière minute

Derniers titres d’actualités Nouvelles de renard

La saison de Kerrian Chunlaud est terminée et son rêve olympique est en suspens.

Victime d’une chute jeudi dernier lors d’une descente d’entraînement précédant la Coupe du monde de ski acrobatique à Tremblant, le travailleur acharné de 28 ans s’est blessé au genou gauche. De retour au Québec, Chunlaud a reçu le verdict cruel après avoir subi une résonance magnétique.

Son ligament croisé antérieur est déchiré, ses collatéraux sont étirés et son objectif de participer aux Jeux olympiques de Pékin est parti en fumée. Il devra passer sous le bistouri dans les prochaines semaines.

« Dans l’ambulance qui m’a emmené à la clinique après ma chute, j’ai vu passer les quatre dernières années », a déclaré Chunlaud. C’est une situation difficile. Je ne cherche pas de raison sinon je vais tourner en rond.

« Dès que j’ai chuté, j’ai su que c’était une blessure grave, à la poursuite de Chunlaud. Lorsque vous entendez le pop dans votre genou avec la douleur intense qui l’accompagne, vous savez que votre croisé antérieur ou votre ménisque a été affecté. Cela me rappelle ma blessure de 2015 lorsque j’ai été blessé pendant le camp d’entraînement. En Australie, cependant, le ménisque, les collatéraux et le croisé antérieur ont été touchés. C’est moins grave cette fois-ci et j’ai recommencé à marcher dessus. »

Bonne position

Après 17e, 15e et 11e position lors des trois premières Coupes du monde avant les Fêtes, Chunlaud était en bonne position pour décrocher son billet pour Pékin et envisageait avec enthousiasme l’étape à Tremblant. « Après la Coupe du monde en France, les entraîneurs m’ont dit que j’étais sur la liste des 15 hommes de ski acrobatique qui iraient aux Jeux. À Tremblant, je voulais confirmer ma place. L’idéal aurait été de faire un Top 8.

À venir

Chunlaud se lancera-t-il dans un autre cycle olympique ? « Je ne sais pas. Les entraîneurs m’ont parlé des Mondiaux 2023 pour finir ma carrière en beauté, mais le sport va finir un jour et je ne veux pas être un père plat qui ne sait pas jouer au foot. avec ses enfants. Je veux me concentrer sur le moment présent. Avec le Dr Marquis et Jonathan (Pelletier-Ouellet), je suis entre de bonnes mains pour me remettre sur deux jambes.

« Dans le sport de haut niveau, ça ne se joue pas seulement sur la piste et la politique joue aussi un rôle », a ajouté Chunlaud. Il faudra voir si je conserverai mon brevet. Je dois préparer mon genou pour l’opération qui devrait avoir lieu dans cinq ou six semaines lorsque le gonflement aura disparu et me concentrer sur la rééducation.




Derniers titres d’actualités Nouvelles du monde

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.