Actualités françaises

Ski de fond : Antoine Cyr et Katherine Stewart-Jones sont proches du top 10

[ad_1]

(Sportcom) – Katherine Stewart-Jones et Antoine Cyr ont partagé le même plan de match avant leur départ groupé respectif dimanche à Lillehammer. Ils veulent rester calmes et économiser leurs forces, ce qui leur a permis d’établir des records personnels en Coupe du monde.

Katherine Stewart-Jones n’avait jamais réussi à se placer dans le top 15 d’une épreuve individuelle du circuit. Le départ groupé de style classique de 20 kilomètres lui convenait particulièrement bien en Norvège, la deuxième étape du calendrier, et elle savait qu’elle avait ce qu’il fallait pour briller.

« J’ai toujours été bon dans les départs groupés et cela m’a aidé par le passé. Je peux skier plus détendu que les gens autour de moi et ça paye au final », expliquait celui qui a pris la 13e place avec un temps de 54 min 02.1 s (+10.2 s).


Ski de fond : Antoine Cyr et Katherine Stewart-Jones sont proches du top 10

PHOTO MARC DESROSIERS/AGENCE QMI

« Je suis toujours stressé qu’il y ait des choses qu’on ne peut pas contrôler, mais c’est moins stressant parce qu’on ne peut pas tout prévoir. Il faut réagir au bon moment et ça ne sert à rien d’anticiper ce qui va se passer. »

La Suédoise Frida Karlsson et la Norvégienne Tiril Udnes Weng se sont battues pour la victoire, puis Karlsson a devancé sa rivale de six dixièmes de seconde. Son compatriote Ebba Andersson est arrivé troisième (+1,2s).

Classée 32e du sprint classique samedi, Olivia Bouffard-Nesbitt a chuté dans ce départ groupé et pointe au 43e rang.

« Ça fait du bien »

Mis à l’écart en raison d’un rhume, Antoine Cyr avait l’air bas et tapait du pied la semaine dernière en voyant ses rivaux débuter la saison sans lui.

Le Gatinois a repris des forces au cours des derniers jours et a entamé le calendrier avec une 12e place dimanche, à 5.1s du vainqueur et à 4s du podium.

« C’était une très belle course ! On savait que ça allait être chaotique et qu’on allait travailler pour chaque endroit. Avec le profil de la course, on allait rester ensemble longtemps, peut-être même jusqu’à l’arrivée et c’est ce qui s’est passé », a déclaré Antoine Cyr, qui avait préféré faire l’impasse sur le sprint samedi en prévision de cette épreuve.

Les Norvégiens Paal Golberg, Sjur Roethe (+0,9 s) et Martin Loewstroem (1,1 seconde) sont montés sur le podium.

Olivier Léveillé, de Sherbrooke, a été le 27e à franchir la ligne d’arrivée, à 9,9 s de Golberg.

Le meilleur résultat d’Antoine Cyr en Coupe du monde est une 11e place signée à Ruka, en 2021, au 15 km classique, départ individuel. Son résultat de dimanche est cependant un sommet pour lui dans un départ groupé.



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page