Skip to content
Sociétés d’État : les vaches à lait feront mieux que prévu


Le gouvernement Legault s’attend à recevoir plus que prévu de ses sociétés d’État au cours des prochains mois. Le Québec espère désormais empocher 5,49 milliards de dollars de ses principales vaches à lait, un bond de 831 millions de dollars.

• Lire aussi : 3,4 milliards de dollars pour le travail et la productivité

• Lire aussi : Mini-budget de Noël à un an des élections : un chèque de 400 $ pour les familles gagnant moins de 56 000 $

Cette augmentation est justifiée par le gouvernement par une meilleure performance d’Hydro-Québec, en raison de l’augmentation de la valeur des exportations et de la demande d’électricité au Québec, et d’Investissement Québec (IQ), dont les résultats du portefeuille dépassent les attentes.

Le fournisseur d’électricité des Québécois devrait verser 2,55 milliards de dollars dans les caisses de l’État pour l’exercice 2021-2022. Le butin d’IQ devrait atteindre 448 millions de dollars, selon de nouvelles prévisions.

Pour Loto-Québec, qui peut désormais compter sur ses casinos et salons de jeux pour assurer sa santé financière, l’enveloppe versée devrait avoisiner 1,09 milliard de dollars.

Le ministère des Finances a révisé à la hausse ses prévisions pour cette société d’État de 27 millions de dollars. L’an dernier, Loto-Québec a remis la maigre somme de 398 millions de dollars au gouvernement, alors que ses établissements de jeux étaient fermés pendant plusieurs mois en raison des impacts de la pandémie.

Pour la Société des alcools du Québec, le gouvernement prévoit recevoir 1,3 milliard de dollars pour l’exercice en cours. Il s’agit d’une augmentation de 8,6 % par rapport à l’année précédente.

Encore plus

Dans sa mise à jour budgétaire, le ministère des Finances a également revu à la hausse ses prévisions pour les années à venir.

Les revenus des entreprises du gouvernement devraient atteindre 5,6 milliards de dollars en 2022-2023 (+ 163 millions de dollars), puis 5,8 milliards de dollars l’année suivante (+ 48 millions de dollars).

« La croissance […] en 2022-2023 s’explique principalement par l’augmentation des résultats attendus de Loto-Québec, attribuable au retour progressif au fonctionnement à pleine capacité de ses opérations », peut-on lire en justification dans le document.

À compter de l’an prochain, le Québec s’attend à recevoir beaucoup moins de QI, soit environ 154 millions de dollars.

journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.