L'Europe

Sommet COP15 : la règle de la déforestation est bien accueillie par les dirigeants autochtones

[ad_1]

Les communautés autochtones du monde entier ont accueilli « avec enthousiasme » la nouvelle loi de l’Union européenne sur la déforestation, mais elles exigent davantage de lois pour protéger les droits humains, fonciers et forestiers.

Une fois adopté et appliqué, le projet de loi garantira que les biens vendus dans l’UE et ailleurs dans le monde ne contribuent plus à la déforestation.

Bien que la loi fasse des progrès, disent les dirigeants autochtones, elle n’inclut pas tous les écosystèmes du monde.

« Au moins les trois quarts du biome du Cerrado ont été exclus de l’obligation », a déclaré Dinamam Tuxam, coordinateur exécutif de l’articulation des peuples autochtones au Brésil.

« Ce qui aura un impact sur au moins 110 communautés principalement autochtones. Les peuples traditionnels seront directement impactés par cette loi qui ne couvrait pas tous les biomes brésiliens. »

Les dirigeants des communautés autochtones demandent que leurs voix soient « prises en compte » lors de la réunion COP15 des Nations Unies à Montréal, au Canada.

Les experts du climat affirment que leurs territoires abritent 80% de la biodiversité restante de la Terre.

[ad_2]

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page