Skip to content
Statues d’Ousmane Sow vandalisées : deux interpellations


La statue de Victor Hugo vandalisée dans la nuit de dimanche à lundi 21 novembre. Capture d’écran YouTube

Deux oeuvres du sculpteur sénégalais Victor Hugo et L’homme et l’enfant, ont été aspergés de peinture blanche à Besançon. La ville, dénonçant un « vandalisme raciste », a porté plainte. Dans le cadre de l’enquête, deux hommes ont été placés en garde à vue.

A Besançon, les statues d’Ousmane Sow ne font pas l’unanimité. Après celle de Victor Hugo dimanche soir, une autre sculpture de l’artiste sénégalais a été aspergée de peinture blanche lundi soir. « Il s’agit de « L’homme et l’enfant », dans le parc des Glacis. La Ville de Besançon porte plainte contre cet acte raciste », a indiqué la municipalité sur Twitter.

Dans le cadre des investigations, deux jeunes hommes âgés respectivement de 20 et 22 ans ont été interpellés, nous racontent nos confrères de France 3 Bourgogne-Franche-Comté. Les deux Besançons sont placés en garde à vue pour dégradation de biens publics à caractère racial, a indiqué le parquet à la chaîne régionale.

Une arrestation qui intervient quelques jours après les faits. Dans la nuit du dimanche au lundi 21 novembre, la statue à l’effigie de l’auteur de Misérables, fraîchement rénové, a été le premier ouvrage à être vandalisé et à faire l’objet d’une plainte. Une sculpture qui, le vendredi précédent, avait déjà suscité une vague de perplexité et d’incompréhension, lorsque la ville de Besançon l’a dévoilée dans sa seconde jeunesse. Quelques doutes sur la tonalité des couleurs utilisées pour cette rénovation ont suscité des réactions jusque dans l’entourage du sculpteur sénégalais, décédé en 2016.

La restauration de la statue de Victor Hugo a été confiée à un patineur de la fonderie Coubertin, ancien collaborateur d’Ousmane Sow. Béatrice Soulé, agent artistique et veuve d’Ousmane Sow, a d’abord exprimé sa déception face à « un Victor Hugo noir qui n’a jamais été l’intention d’Ousmane » et a rapporté que « la patine n’était pas finie ».

La nuit suivante est la statue L’homme et l’enfant qui a été vandalisé. Comme Victor Hugo, le visage et les mains du vieil homme ont été blanchis à la chaux. « C’est un acte raciste.a une nouvelle fois dénoncé Béatrice Soulé. C’est un travail magnifique L’homme et l’enfant. Je suis très triste de cette violence et du monde actuel qui y cède. Là, c’est Ousmane Sow, demain ce sera autre chose. Cette polémique née autour de la statue de Victor Hugo, ce n’est pas un problème artistique, c’est politique.

Des propos corroborés par la municipalité lors d’une conférence de presse déplorant « ce racisme vraiment profond exprimé à travers tout çaDans une longue déclaration sur twitter, elle a également évoqué le souhait de « l’ouverture d’une enquête sur l’ultra-droite bisontine pour incitation à la haine raciale ».

VOIR ÉGALEMENT – Une sculpture de Charles Ray vandalisée : « L’inaction du gouvernement est un crime de masse »

lefigaro – divertissement

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.