Skip to content
Stéphane Séjourné, le grand organisateur post-Macron

[ad_1]

Stéphane Séjourné (ici, le 20 juin) est réputé travailleur et friand de cartes électorales. François BOUCHON/Le Figaro

PORTRAIT – Marcheur historique du PS, l’eurodéputé de 37 ans doit prendre la tête du parti Renaissance samedi. Une mission délicate pour ce stratège discret proche du chef de l’Etat.

Quiconque prend souvent le Thalys l’a peut-être déjà dépassé sans s’en apercevoir. Baissant les yeux sur l’écran de son iPhone, Stéphane Séjourné écoute les messages à Emmanuel Macron, Élisabeth Borne et tout ce que compte la majorité des stratèges. Mais il n’est pas souvent dérangé pour un selfie. On peut se préparer à devenir le chef du parti présidentiel et goûter encore aux plaisirs du quasi-anonymat.

Cette semaine, l’eurodéputée a encore pris le train de Bruxelles à Paris. Il a un impératif : se hisser samedi à la tête de Renaissance, parti censé remplacer La République en marche (LREM), à l’issue d’un congrès fondateur au Carrousel du Louvre. Une mission délicate pour ce proche du chef de l’Etat, réservé et méticuleux, influent en Macronie et au Parlement européen, mais peu connu du grand public.

A 37 ans – dont une vingtaine ont travaillé en politique – ce marcheur historique du Parti socialiste (PS) s’est imposé comme le bras droit d’Emmanuel Macron. Le président s’appuie sur…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro -Politics

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.