Skip to content
Stéphanie Labbé et Christine Sinclair récompensées par la FIFA


Les footballeuses canadiennes Stéphanie Labbé et Christine Sinclair ont été nominées pour les prestigieux prix de la FIFA lundi.

L’attaquante est en lice pour le prix de la meilleure joueuse de l’année écoulée, tandis que la gardienne aura la chance de mettre la main sur le titre de meilleure à son poste. Sinclair et Labbé, entre autres, ont aidé le Canada à remporter l’or aux Jeux olympiques de Tokyo cet été.

Individuellement, avec les Thorns de Portland, Sinclair a marqué cinq buts en 15 matchs, en plus d’amasser une passe. L’alignement de l’Oregon a terminé premier dans la NWSL.

Cependant, elle aura beaucoup de compétition, puisque 12 autres joueuses ont également été nominées pour cet honneur.

De son côté, Labbé s’était grandement distingué aux Jeux olympiques, signant des blanchissages contre le Brésil et les États-Unis, pour permettre aux Canadiens d’atteindre la finale. Dans ce dernier match, contre la Suède, elle n’a cédé que deux fois sur six tirs lors de la fusillade.

Avec Rosengard, son équipe en championnat suédois, elle n’a pas connu la défaite en 10 matchs, elle qui a signé neuf victoires et un nul, en plus d’avoir blanchi l’adversaire à huit reprises, n’accordant que deux buts. Elle rejoint également le Paris Saint-Germain, avec qui elle enregistre deux jeux blancs en autant de matchs.

Labbé a de bonnes chances d’obtenir ce prix, elle qui n’a que quatre autres gardiennes en lice avec elle.

Les gagnants seront annoncés le 17 janvier, lors d’une cérémonie en ligne organisée par la FIFA.

L’Anglaise Bev Priestman, qui a mené l’équipe nationale féminine du Canada à la médaille d’or, est en lice pour le prix de l’entraîneur de l’année.

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.