Actualités françaises

Sylvain Cossette au Capitole de Québec : fêter Noël avec des classiques du rock

[ad_1]

Entre White Christmas et Hotel California, le cœur de Sylvain Cossette ne balance pas. Pour mettre les spectateurs réunis au Théâtre Capitole dans l’esprit des Fêtes, mercredi soir, l’expert de la nostalgie québécoise a priorisé les classiques du rock.

• Lisez aussi : André Rieu au Centre Vidéotron et au Centre Bell en septembre

• Lisez aussi : Billet à 250 dollars : « des prix qui n’ont pas de sens », déplore un hôte

C’était une bonne chose car en raison de la pluie qui a inondé la ville dans les heures qui ont précédé la première des quatre représentations de son émission Holiday Live, nous ne voulions pas vraiment faire chanter Little Daddy Christmas.

Dans le juke-box rétro de Sylvain Cossette, il y avait les tubes des Beatles, Queen et Tears For Fears. « Chansons de fête », a annoncé le quinquagénaire à l’âme d’adolescent, qui a mis tout le monde de bonne humeur avec ses choix judicieux.


 Sylvain Cossette au Capitole de Québec : fêter Noël avec des classiques du rock

Il n’a pas hésité à revisiter les titres les plus aimés de son répertoire. Inutile de frapper, I need et Forever constituaient même un excellent apéritif au lever de rideau.

Attention au détail

Durant la première moitié du spectacle, Cossette et ses quatre musiciens se sont concentrés sur les années 1960 et 1970, affichant autant leur savoir-faire, leur humour que le souci du détail qui anime ceux qui ont gagné leur vie avec nostalgie depuis plus de quinze ans. .

Alors, pour recréer l’époque des Beatles et faire danser le Capitole au son de Twist and Shout et I Saw Her Standing There, chacun a joué d’un instrument identique à ceux utilisés par les Fab Four.


 Sylvain Cossette au Capitole de Québec : fêter Noël avec des classiques du rock

Lors de Suite Madame Blue, l’une des nombreuses occasions où le guitariste Matt Laurent s’est mis à l’honneur, une lumière bleutée tamisée a d’abord enveloppé la scène avant que l’éclairage ne vire au rouge, blanc et bleu lorsque Sylvain Cossette a répété l’« Amérique » de la chanson.

Retour aux années 1980

Après l’entracte, les tubes des années 1980 ont pris le relais. S’il s’était permis plus tôt de reprendre un titre moins évident comme Stuck In The Middle With You, de Stealers Wheel, Sylvain Cossette n’a joué que des chansons que l’on reconnaît dès les premières notes.

Résolument rock, le show prend alors une tangente plus pop/new wave au son de Sunglasses At Night, l’incontournable de Corey Hart, puis de Safety Dance. Nous avons eu droit à une flopée de grands noms de cette décennie mythique, de Hall et Oates à Peter Gabriel, en passant par The Police et A-ha.

Impossible de ne pas sourire en renouant avec tous ces succès livrés en rafale. Ah, la nostalgie quand tu nous tiens !

***Sylvain Cossette présente son spectacle des Fêtes en direct au Théâtre Capitole de Québec jusqu’au 3 décembre.



[ad_2]

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page