Nouvelles sportives

Tessa Worley cherche des repères à Sestrières

[ad_1]

A Sestrières (Italie) samedi, la détentrice du petit globe de cristal géant Tessa Worley, qui « monte en puissance » après une première Coupe du monde de géant en demi-teinte, visera la victoire pour débuter sa saison.

L’annulation du géant de Sölden (Autriche) fin octobre, qui avait «frustré« , une septième place à Killington (Vermont) »correct, ni bon ni mauvais« … Le début de saison n’a pas encore permis à la Française de retrouver ses standards de double championne du monde (2013, 2017) : »A Killington, tout n’était pas en place, donc c’est un endroit plutôt satisfaisant, a-t-elle relevé lors d’un point presse. J’avais un ski solide, engagé, avec de petites erreurs. Je sens que j’ai encore de la place, des améliorations à apporter.»

Dans le Piémont, tout près de la frontière française, la skieuse aux seize victoires en Coupe du monde tentera donc de monter sur le podium pour la première fois cette saison, voire d’égaler sa performance en 2016, où elle s’était imposée. : «Je suis en forme, j’ai apprécié la tournée nord-américaine avec un bon entraînement, et une forme qui monte en puissance, se réjouit-elle. Sestriere est une piste que j’apprécie, avec de l’action sur la pente avant un vrai plat au milieu du parcours, puis des mouvements dans le sol.»

« Je m’amuse ! »

A 33 ans, Worley est toujours la première skieuse française, mais approche de la fin de sa carrière. La tenue des Championnats du monde de ski alpin dans deux mois à Courchevel et Méribel, pas très loin de Sestrières mais en France cette fois, a sans doute pesé dans sa décision de poursuivre l’aventure une année de plus : «La motivation est là, surtout compte tenu du plaisir que j’ai eu au départ des courses de Killington et de Lake Louise (en super-G), dit-elle. Au départ d’une course, on a parfois un stress désagréable, là j’ai apprécié ces moments, j’en profite à fond. Je m’amuse !»

Capricieuses au point de repousser le géant de Sölden, les conditions météorologiques devraient cette fois être clémentes, sur «une piste ludique, souvent bien préparée« . «D’après les derniers échos le fond de piste est bon, la neige très dure», glisse-t-elle.

Face à elle, la Suissesse Lara Gut-Behrami, vainqueur du premier géant de la saison dans le Vermont, voudra continuer sur sa lancée. Comme Worley, c’est en 2016 qu’elle réalise son meilleur résultat dans le Piémont en terminant à la troisième place.

Comme toujours ces dernières saisons, l’Américaine Mikaela Shiffrin fera également partie des favorites. La skieuse aux 76 succès en Coupe du monde est aussi très attendue dans l’épreuve de slalom, disputée dimanche, puisqu’elle a remporté les deux courses à Levi, en Finlande. Pourtant, elle avait déçu sur son sol natal, à Killington, en ne terminant que treizième du géant et cinquième du slalom.

Calendrier de la Coupe du monde de Sestrières :

Samedi 10 décembre : Géant, première manche à 10h30, deuxième manche à 13h30

Dimanche 11 décembre : slalom, première manche à 10h30, deuxième manche à 13h30

[ad_2]

lefigaro -sports

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page