Skip to content
« trop ​​tôt » pour dire que l’inflation a atteint son maximum, selon un responsable de la Fed

[ad_1]

« Il est beaucoup trop tôt pour conclure que inflation a atteint son apogée», a prévenu mercredi un responsable de la banque centrale américaine (Fed), qui anticipe de nouvelles hausses des taux directeurs, pour les porter au-dessus de 4 % début 2023. «Mon point de vue actuel est qu’il sera nécessaire de relever les taux directeurs juste au-dessus de 4 % au début de l’année prochaine et de les y maintenir.La présidente de la Fed de Cleveland, Loretta Mester, a déclaré lors d’un discours à la chambre de commerce de Dayton, Ohio.

Face à une inflation au plus haut depuis 40 ans, mais qui a toutefois ralenti en juillet, à 8,5% sur un an, selon l’indice CPI, la Fed remonte progressivement ses taux directeurs depuis mars. Celle-ci augmente les taux d’intérêt des crédits accordés par les banques commerciales à leurs clients particuliers et entreprises, afin de provoquer un ralentissement volontaire de l’économie, pour soulager la pression sur les prix.

Faible risque de récession

« La Fed a encore du travail à faire pour contrôler l’inflation», a souligné Loretta Mester, qui en 2022 fait partie des membres votants du comité monétaire de la Fed, l’organe décisionnel de l’institution. Ce « conduira à une transition économiquevers un ralentissement de la croissance, ainsi qu’uneralentissement de la croissance de l’emploi et hausse du taux de chômage« . Cependant, malgré les deux trimestres consécutifs de contraction du PIB du pays au premier semestre 2022, « Je ne crois pas que l’économie américaine soit actuellement en récession car le marché du travail reste très solide« , a-t-elle précisé.

Le marché du travail a retrouvé en juillet son niveau d’avant le Covid-19, avec un taux de chômage de 3,5%, alors que tous les emplois qui avaient été détruits sont désormais recréés. Les chiffres du mois d’août seront publiés vendredi. « Bien qu’il y ait une incertitude considérable, je m’attends actuellement à ce que l’économie américaine renoue avec la croissance au second semestre de l’année, mais pour cette année dans son ensemble et pour l’année prochaine, je m’attends à ce que la croissance soit bien inférieure à 2 %.», a souligné le président de la Fed de Cleveland.

Le président de la Fed, Jerome Powell, a averti vendredi que lutter contre l’inflation serait douloureux, mais y renoncer serait encore plus dommageable pour l’économie. Les taux directeurs de la Fed sont de l’ordre de 2,25 à 2,50 %.

[ad_2]

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.