Entreprise

Twitter sous enquête : des salles illégales au siège ?

[ad_1]

Twitter fait l’objet d’une enquête après que certains bureaux de son siège social auraient été illégalement transformés en chambres pour encourager ses employés à rester au travail.

• Lisez aussi : Elon Musk n’a pas été l’homme le plus riche du monde pendant un moment

La ville de San Francisco aurait reçu une plainte selon laquelle des rideaux et des matelas ont été ajoutés à certaines pièces du siège de Twitter depuis lundi, selon le rapport. Chronique de San Francisco.

Depuis qu’Elon Musk a repris Twitter et licencié la moitié des 7 500 employés de la plateforme, plusieurs d’entre eux ont déclaré publiquement dormir au bureau pour satisfaire la charge de travail.

Là où le bât blesse, c’est que l’entreprise n’aurait pas demandé de permis pour utiliser ses quartiers à des fins résidentielles.

« Nous devons nous assurer que les bâtiments sont utilisés comme prévu. Il existe différentes exigences de construction pour les bâtiments résidentiels, y compris ceux utilisés pour les séjours de courte durée », a déclaré Patrick Hannan, porte-parole du Département de l’inspection des bâtiments.

De son côté, le PDG a critiqué l’enquête de la ville de San Francisco sur Twitter, invitant plutôt à se focaliser sur la crise du fentanyl qui la frappe de plein fouet.

«Ainsi, la ville de SF attaque les entreprises qui fournissent des lits à ses employés fatigués au lieu de s’assurer que les enfants sont à l’abri du Fentanyl. Où sont vos priorités @LondonBreed ! ? » a tweeté Elon Musk, en joignant une histoire sur un bébé de 10 mois qui a fait une overdose après avoir été exposé sur une aire de jeux.



[ad_2]

journaldemontreal-borsa

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page