Skip to content
Un an après, la France se souvient de 27 migrants qui se sont noyés en tentant de traverser la Manche


Trois couronnes de fleurs blanches ont été déposées dans la mer et trois coups de corne de brume ont été entendus au large des côtes françaises de Dunkerque en souvenir des 27 migrants qui se sont tragiquement noyés en essayant de traverser la Manche il y a un an.

Secouristes et élus ont pris part à une cérémonie jeudi après-midi alors que d’autres manifestations et hommages ont eu lieu à Paris et dans des villes du pays.

Au moins 27 migrants sont morts le 24 novembre dernier après que leur bateau pneumatique a coulé en pleine nuit, dans la Manche.

L’hommage était organisé par la Société nationale de sauvetage en mer locale, la SNSM, aux côtés de la mairie de Grande-Synthe, commune proche de Dunkerque d’où sont basés de nombreux migrants.

« C’est un drame auquel on s’attendait, et il y en aura sans doute d’autres », a déclaré Alain Ledaguenel, président de la SNSM.

Le maire de Grande-Synthe Martial Beyaert a ajouté, « ce n’est pas à l’autre bout du monde, c’est ici, à notre porte, en mer du Nord ».

D’autres hommages aux victimes, âgées de 7 à 46 ans, ont été rendus à Dunkerque et à Paris.

Dans un article publié par Le Monde, 65 associations humanitaires françaises, britanniques et belges ont réclamé l’ouverture de « voies de passage sûres » vers la Grande-Bretagne pour éviter davantage de morts.

La tragédie n’a pas dissuadé les migrants de braver la mer depuis la côte nord de la France, avec plus de 40 000 ayant atteint les côtes anglaises depuis janvier.

Dans le même temps, les garde-côtes français ont déclaré que plus de 7 000 personnes avaient été secourues.

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.