Actualités françaises

un astronaute français sur la Lune ?

[ad_1]

La France espère embarquer à bord de la mission Artemis de la NASA pour envoyer le premier astronaute européen sur la Lune.

Envoyé spécial à Washington,

Emmanuel Macron a débuté mercredi matin sa visite à Washington par une « séquence spatiale » destinée à souligner cette ‘domaine de coopération stratégique’,« La France est un partenaire de premier plan » les États Unis. Il a été rejoint par le vice-président Kamala Harris, qui préside également le US National Space Council.

Le Centre national d’études spatiales (CNES) ne prétend pas concurrencer la puissante NASA, mais il profite d’un « une coopération étroite depuis soixante ans ». « La France est à bord de toutes les missions martiennes », a souligné notamment Philippe Baptiste, président du CNES, qui accompagne le président.

Ce partenariat franco-américain, que Mme Harris juge « vital », s’est illustrée dans trois domaines : l’observation de la Terre et du climat – notamment à travers la mission SWOT, qui surveille le niveau des océans et des rivières -, l’exploration spatiale avec la mission Artemis, qui devrait ramener les Américains sur la Lune d’ici 2025, et la coopération industrielle . Ce dernier, matérialisé par un accord avec Arianespace pour le lancement de 18 satellites Amazon, se double d’une concurrence féroce avec SpaceX d’Elon Musk.

Thomas Pesquet proposé par la France

Dans ce contexte, il existe une « forte demande de la France » si bien que l’astronaute Thomas Pesquet, vétéran de la station spatiale internationale, est embarqué à bord d’Artémis et devient le premier Européen à poser le pied sur la Lune. « Nous serions très heureux d’avoir un astronaute français sur la Lune, admet un conseiller du président. Nous n’en sommes pas encore là, mais cela se discute. Nous espérons un engagement fort des États-Unis. Si la Nasa ouvre la porte, le choix appartiendra à l’Agence spatiale européenne (ESA), où la France compte désormais deux astronautes actifs, Thomas Pesquet depuis 2009 et Sophie Adenot, tout juste nommée (qui accompagne également le chef de l’Etat à Washington). Mais il est probable qu’un mot du président Joe Biden à ce sujet ferait beaucoup pour propulser un Français vers le satellite de la Terre.

[ad_2]

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page