L'Europe

Un braconnier allemand condamné à la prison à vie pour avoir abattu deux policiers

[ad_1]

Un braconnier allemand a été condamné à la réclusion à perpétuité pour avoir tué par balle deux jeunes policiers.

L’homme de 39 ans, identifié uniquement sous le nom d’Andreas S., a été condamné mercredi par un tribunal de Kaiserslautern.

Les juges ont appris que l’homme avait abattu les deux policiers après l’avoir arrêté ainsi qu’un complice soupçonné de braconnage et ont trouvé leur véhicule « plein d’animaux sauvages ».

La fusillade s’est produite aux premières heures du 31 janvier près de Kusel.

Les victimes étaient un officier de 29 ans et sa collègue de 24 ans, qui avait presque terminé sa formation.

Le tribunal a rejeté l’affirmation de l’accusé selon laquelle il avait agi en état de légitime défense et a décidé qu’il ne serait pas automatiquement éligible à la libération conditionnelle après 15 ans, en raison de la gravité du crime.

Le complice de l’homme, un homme de 33 ans, n’a été reconnu coupable de braconnage commercial qu’après avoir aidé les enquêteurs. Les verdicts peuvent faire l’objet d’un appel.

Les attaques mortelles contre la police sont rares en Allemagne et le meurtre des deux jeunes officiers a suscité une indignation et une condamnation généralisées.

Les enquêteurs allemands avaient enregistré près de 400 cas de discours de haine en ligne dans les jours qui ont suivi la fusillade mortelle.

Mercredi, la police a perquisitionné des maisons et interrogé des suspects dans le cadre d’une campagne nationale annuelle de répression contre la haine en ligne.

Selon la police fédérale, plus de 2 000 crimes à motivation politique commis en ligne sont enregistrés chaque année en Allemagne, et beaucoup d’autres ne sont pas signalés.

La ministre de l’Intérieur Nancy Faeser a déclaré que les crimes commis sur les réseaux sociaux, les applications de messagerie et les forums Internet constituaient « un terrain fertile pour la violence extrémiste ».

« Nous devons tracer des lignes claires ici et sortir les coupables de leur supposé anonymat », a-t-elle ajouté.

[ad_2]

euronews en2fr eurb

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page