Skip to content
Un endroit plus sécuritaire pour se faire vacciner à Montréal

 | Mises à jour de dernière minute

Meilleures nouvelles Nouvelles de renard

Ventilation, masques N95, attente dans la voiture : un pharmacien montréalais offre aux personnes immunodéprimées qui souhaitent leur dose de rappel un environnement plus sécuritaire que ce que proposent les grands centres de vaccination.

• Lire aussi : [EN DIRECT] Le passeport de vaccination obligatoire dans les supermarchés

• Lire aussi : Vaccination obligatoire dans les commerces : « Un canon pour tuer une mouche »

« Pour recevoir le vaccin qui doit protéger [les personnes immunosupprimées], ils doivent se mettre en danger. C’est injuste », argumente le pharmacien Daron Basmadjian.

Selon les études, l’efficacité vaccinale des immunodéprimés, qui représentent environ 1 % à 2 % des Québécois, est assez incertaine. Alors que certains ayant reçu plusieurs doses n’ont jamais développé d’anticorps, d’autres en ont développé dès la seconde.

Pour limiter leur éventuel contact avec le virus lors de la vaccination, M. Basmadjian a décidé d’ouvrir exceptionnellement sa pharmacie ce samedi aux personnes immunodéprimées et à leurs familles. Celui-ci est normalement fermé le week-end car il est situé dans un bâtiment médical.

« Je sais qu’il n’y aura personne dans le bâtiment et qu’il n’y aura pas d’autres clients qui pourraient entrer avec un rhume ou d’autres symptômes », a déclaré Basmadjian.

Afin de minimiser le temps sur place, les clients rempliront à l’avance des questionnaires de santé et pourront passer le temps d’attente post-vaccination dans leur voiture, à l’extérieur de la clinique.

« Le risque de passer 15 minutes avec 40 ou 50 autres personnes est souvent assez grand pour une seule personne. [immunosupprimée] », précise le pharmacien.

Ceux qui seront vaccinés ce week-end à la pharmacie Arto Basmadjian pourront également conserver leur masque N95 s’ils en ont un, un protocole qui n’est toujours pas en place dans les grands centres de vaccination de la province.

Toutes ces mesures s’ajoutent aux lecteurs de CO2 et au purificateur d’air déjà installés depuis l’année dernière.


Un endroit plus sécuritaire pour se faire vacciner à Montréal

 | Mises à jour de dernière minute

AGENCE PHOTO QMI, MARIO BEAUREGARD

Soutien familial

Cette idée est venue à Daron Basmadjian alors qu’il cherchait un endroit sûr où son père, greffé du foie, pourrait se faire vacciner, mais n’en a pas trouvé.

Il a donc décidé de vacciner lui-même son père dans la pharmacie familiale, qui avait déjà proposé le service pour les première et deuxième doses.

« Je me suis dit : je ne vais pas juste faire ça pour une dose pour lui, je veux aider d’autres personnes qui se retrouvent dans la même situation », explique la salariée du collectif COVID-STOP.

Son objectif est de vacciner 15 à 20 personnes ce samedi.

A voir aussi




Mises à jour de dernière minute Nouvelles du monde

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.