Skip to content
Un général émirati accusé de torture nommé à la tête d’Interpol

Publié le:

Un général émirati accusé de torture a été élu jeudi président d’Interpol, a annoncé l’agence mondiale de la police, malgré les inquiétudes des organisations de défense des droits humains et des membres du Parlement européen.

« M. Ahmed Nasser AL RAISI des Émirats arabes unis a été élu au poste de président (mandat de 4 ans) », a déclaré Interpol sur Twitter.

Le général Al-Raisi, chef des forces de sécurité des Émirats arabes unis, assumera un rôle essentiellement cérémoniel et bénévole.

C’est le secrétaire général d’Interpol, Juergen Stock, qui assure la gestion quotidienne de l’organisation. Stock a reçu un deuxième mandat de cinq ans en 2019.

Des plaintes pour « torture » ont été déposées contre le général émirati ces derniers mois en France et en Turquie, qui accueille cette semaine l’assemblée générale d’Interpol à Istanbul.

Cette nomination fait suite au financement généreux des Émirats arabes unis pour l’organisme basé à Lyon, en France, et aux accusations d’Abou Dhabi d’avoir abusé du système d’Interpol de soi-disant « notices rouges » pour les suspects recherchés afin de persécuter des dissidents politiques.

Trois membres du Parlement européen ont écrit une lettre datée du 11 novembre à la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen pour avertir de l’impact que la nomination du général aurait sur Interpol.

« L’élection du général Al Raisi saperait la mission et la réputation d’Interpol et affecterait gravement la capacité de l’organisation à mener à bien sa mission », ont-ils écrit.

Et en octobre 2020, 19 ONG, dont Human Rights Watch, se sont déclarées préoccupées par le choix éventuel de Raisi, qu’elles ont décrit comme faisant « partie d’un appareil de sécurité qui continue de cibler systématiquement les critiques pacifiques ».

(AFP)

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.