actualité économiqueEntreprise

un plan pour éviter la dilution des actionnaires

[ad_1]

Orpea, qui fait l’objet d’une procédure de conciliation sous l’égide du tribunal de commerce de Nanterre, a ouvert la porte à une procédure de « sauvegarde accélérée ». STÉPHANE MAHE/REUTERS

Deux militants proposent une alternative au projet de la direction du groupe Ehpad. Cela prône un changement de contrôle.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Orpea. Moins d’un mois après la présentation du plan de restructuration par son directeur général, Laurent Guillot, deux actionnaires, détenant ensemble 5% du capital, ripostent. Réunis sous la bannière Concert’O, le groupe familial Mat Immo Beaune et le fonds Nextstone, qui agissent de concert, ont dévoilé jeudi une proposition alternative pour Orpea. Objectif : parvenir à sortir de l’ornière financière l’ancien numéro un européen des EHPAD, plombé par 9,5 milliards d’euros de dettes et ébranlé par la publication en janvier dernier du livre Les fossoyeurs. L’entreprise, qui fait l’objet d’une procédure de conciliation sous l’égide du tribunal de commerce de Nanterre, a ouvert la porte à une procédure de « sauvegarde accélérée ».

Concert’O, qui s’est formé en octobre, rejette le plan de Laurent Guillot, qui a pris les rênes de la compagnie début juillet. Ce dernier souhaite convertir une partie de la dette (3,8 milliards d’euros) en capital…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page