Skip to content
Un pompier de Saint-Louis décédé en combattant l’incendie d’une maison identifié |  « Cela pèse extrêmement lourd » |  St. Louis News Headlines
 |  Derniers titres de l’actualité

Nouvelles d’aujourd’hui Nouvelles locales

ST. LOUIS (KMOV.com) – Un pompier de Saint-Louis est décédé jeudi en combattant un incendie.

Le service d’incendie a reçu un appel vers midi pour un incendie dans un immeuble en briques de deux étages dans le bloc 5900 de Côte Brilliante. Les pompiers ont réussi à éteindre le feu au rez-de-chaussée et se sont rendus au deuxième étage. L’incendie est devenu trop intense et les pompiers ont décidé de sortir.






Le pompier de Saint-Louis Benjamin Polson est décédé alors qu’il combattait l’incendie d’une maison dans le bloc 5900 de la Côte Brilliante le 13 janvier 2022.




Alors qu’ils reculaient, le toit s’est effondré, enterrant deux pompiers. L’un d’eux a été piégé sous une « quantité énorme de débris » de gros bois et de briques et a porté « le poids de l’effondrement sur sa personne ». Le pompier a ensuite été identifié comme étant Benjamin « Ben » Polson.

Le pompier Polson a été tué par l’effondrement et les débris, pas par l’incendie. Le deuxième pompier a été transporté à l’hôpital. La gravité des blessures n’est pas claire.

« Ce genre d’événement pèse énormément sur l’ensemble du service d’incendie », a déclaré le chef des pompiers de St. Louis, Dennis Jenkerson. « Nous sommes un service étroitement lié. Vous ne pouvez pas gérer cela. Il n’y a pas de mots pour décrire ce que ressentent actuellement les pompiers. Juste une situation terrible. »

Un pompier de Saint-Louis serait piégé à l’intérieur d’un bâtiment en feu.



Jenkerson a déclaré qu’ils examinaient les conditions du bâtiment et ce qui avait conduit à l’incendie et à l’effondrement total, mentionnant que le département savait que certains bâtiments de la ville ne sont pas sûrs pour les pompiers. Cependant, le ministère suppose toujours que les bâtiments d’apparence vacante sont occupés, car les gens ont tendance à les utiliser comme abri.

« Le service d’incendie de la ville de St. Louis fait un travail tous les jours dans des bâtiments que de nombreux services considèrent comme des bâtiments dans lesquels nous ne devrions pas entrer. Ils ont pris la bonne décision de « sortons » et, malheureusement, en raison de l’état du bâtiment, ils ont été pris dans l’effondrement », a déclaré Jenkerson.

La maison est une perte totale. Le bâtiment à l’est de celui-ci a subi quelques dommages.

« Nous sommes payés pour protéger des vies, pour prendre un risque », a déclaré Jenkerson. « Nous prenons le risque et malheureusement et terriblement, le risque que nous avons pris aujourd’hui n’en valait pas la peine. Nous avons perdu un pompier. »

Saint Louis Le maire Tishaura Jones a tweeté, « St. Louis pleure la perte de l’un de nos courageux pompiers @STLFireDept dans l’exercice de leurs fonctions cet après-midi. Notre ville prie pour leur famille et l’ensemble de notre département après cette tragédie dévastatrice. »

« Cet incident est un rappel qui donne à réfléchir des dangers réels auxquels nos premiers intervenants sont confrontés chaque jour alors qu’ils se battent pour assurer la sécurité de nos communautés », a déclaré le chef Ron Battelle, directeur exécutif de The BackStoppers. « Perdre un premier intervenant est un déchirement pour chacun de nous, mais nous veillerons à ce qu’ils ne soient jamais oubliés. »

Les BackStoppers contribuent aux dépenses du pompier Polson. L’organisme à but non lucratif vient en aide aux familles des premiers intervenants tués dans l’exercice de leurs fonctions ou ayant subi une blessure catastrophique. Les dons à l’organisation peuvent être faits en ligne ici ou en appelant le (314) 692-0200.

Copyright 2022 KMOV. Tous les droits sont réservés.




Nouvelles locales Nouvelles locales

Cnn all En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.