Skip to content
un premier cas du variant Omicron détecté en Italie – RT en français

L’Institut supérieur italien de la santé a annoncé le 27 novembre avoir détecté un premier cas de la variante Omicron dans le pays. Un cas qui apparaît alors que le pays est en proie à une reprise de l’épidémie, comme le reste de l’Europe.

Un premier cas de la variante Omicron du coronavirus a été détecté en Italie, a annoncé dans la soirée du 27 novembre l’Institut supérieur de la santé (ISS), qui dépend du gouvernement italien.

« L’échantillon positif » a été prélevé sur un patient « du Mozambique », a indiqué l’ISS dans un communiqué. « Le patient et les membres de sa famille sont en bonne santé.

« Le séquençage des échantillons prélevés sur les membres de sa famille testés positifs et résidant dans la région de Campanie (la région de Naples) ont déjà été programmés », a également indiqué l’ISS.

L’Italie a interdit le 26 novembre l’entrée sur son territoire à toute personne ayant séjourné en Afrique australe « au cours des 14 derniers jours ». De plus, tous les vols en provenance de cette région sont interdits.

L’Italie, comme l’Europe, face à une reprise de l’épidémie

Le gouvernement a également exigé que les personnes ayant séjourné en Afrique australe au cours des 14 derniers jours mais se trouvant déjà sur le territoire italien le communiquent immédiatement aux autorités sanitaires, subissent un test moléculaire, se placent en confinement pendant 10 jours et en subissent un nouveau. test à la fin de cette période.

L’Italie, comme toute l’Europe, est confrontée à une épidémie de nouveaux cas de Covid-19 dont elle cherche à se protéger par tous les moyens. Le 24 novembre, le gouvernement italien a notamment décidé d’accélérer le rappel du vaccin anti-Covid et d’introduire des restrictions pour les non vaccinés.

L’Italie, qui a payé un lourd tribut avec plus de 133 000 décès depuis le début de la pandémie, enregistre depuis plusieurs jours plus de 10 000 nouveaux cas par jour (12 877 le 27 novembre).

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.