Politique

Un rapport recommande de faire de la parité un droit fondamental

[ad_1]

« La parité stricte et réelle n’a encore été atteinte dans aucune instance nationale et de nombreux postes importants échappent encore aux femmes. » Olivier Le Moal/Olivier Le Moal – stock.adobe.com

Le Haut conseil à l’égalité soumet son enquête sur la parité politique à Isabelle Rome, la ministre déléguée à l’égalité entre les femmes et les hommes.

En mai dernier, une partie de la classe politique s’était émue de voir une femme, Elisabeth Borne, nommée chef du gouvernement. Le mois suivant, la députée des Yvelines Yaël Braun-Pivet est élue au perchoir. « Ce sont des appellations importantes mais qui ne reflètent pas la réalité de la place accordée aux femmes », regrette Sylvie Pierre-Brossolette, présidente du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE). L’instance indépendante remet, ce lundi, à la ministre déléguée à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Isabelle Rome, un rapport sur l’état de la parité politique en France. Le Figaro a pu le découvrir.

Pendant six mois, la commission paritaire du HCE présidée par Catherine Ladousse, a entendu avocats, parlementaires et représentants de partis, ainsi que la présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, et son homologue au Sénat, Gérard Larcher. Le constat est clair : plus de vingt ans après la première loi visant à favoriser l’égalité d’accès des…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

La liberté c’est aussi aller au bout d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 0,99 € le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

[ad_2]

lefigaro -Politics

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page