Skip to content
un sénateur à cheval dans les couloirs du parlement


Les parlementaires colombiens peuvent désormais s’asseoir avec leurs animaux de compagnie, une première mondiale.

Le sénateur de droite Alirio Barrera ne s’est pas présenté dans l’hémicycle de Bogota avec son chat ou son chien, mais juché sur son imposant cheval blanc. Le député du parti du Centre démocrate a d’abord déambulé à cheval dans les rues du centre de la capitale, avant de s’aventurer dans les couloirs du parlement pour revendiquer l’importance des équidés pour la campagne colombienne. « C’est un hommage aux paysans, aux hommes et aux femmes, aux bergers qui vivent avec les chevaux. A tous ces gens qui travaillent dans les champs”a déclaré l’élu à l’AFP, tenant son cheval blanc par la bride.

La semaine dernière, le président du Sénat Roy Barreras a annoncé du perchoir, avec son chien sur les genoux, que les parlementaires pouvaient désormais venir avec leurs animaux de compagnie. Que faire du parlement colombien « le premier au monde qui accepte les animaux domestiques »il a accueilli. « Mon animal de compagnie est mon cheval »dit Alirio Barrera aux côtés de son destrier appelé « Pasaporte ». « Certains ont leurs animaux de compagnie, leurs chats, leurs chiens, moi j’ai mon cheval et si la loi est pour un, qu’elle soit pour tous »expliqua le sénateur, chapeau de paille sur la tête.

« Attitude immature »

Un coup de pub qui n’a pas plu au banc écologiste. Le sénateur Andrea Padilla a pointé du doigt « une attitude immature avec laquelle il voulait ridiculiser une bonne décision du parlement ». « Ce n’est pas la même chose d’emmener un chien au bureau qu’un cheval, un cheval souffre sur l’asphalte, sur le trottoir, il souffre sur ces parquets cirés »a dénoncé Mme Padilla.

En Colombie, la loi depuis 1989 protège les animaux sauvages et domestiques des souffrances infligées par les êtres humains, à l’exception des pratiques dites culturelles, comme la tauromachie ou les combats de coqs, dont le sénateur Barrera est un défenseur.

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.