Skip to content
Un virus responsable de la sclérose en plaques

 | Mises à jour de dernière minute

Mises à jour de dernière minute Nouvelles locales

DÉCRYPTAGE – Responsable de la mononucléose, l’EBV est impliqué dans cette maladie neurologique et d’autres maladies auto-immunes.

Une très grande étude épidémiologique américaine publiée cette semaine dans la revue La science montre que l’infection par le virus d’Epstein-Barr (EBV) précède toujours l’apparition de la sclérose en plaques (SEP), et pointe sa responsabilité dans cette maladie auto-immune. « De nombreuses études avaient déjà observé que la quasi-totalité des patients SEP étaient infectés par ce virus, mais ces travaux renforcent l’idée que l’infection par l’EBV est nécessaire à l’apparition de la sclérose en plaques », souligne Céline Louapre, neurologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

La sclérose en plaques est la première cause non traumatique d’invalidité chez les jeunes adultes. Elle touche environ 100 000 personnes rien qu’en France, dont une majorité de femmes, et plus de 2 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Maladie inflammatoire chronique, elle s’attaque progressivement au système nerveux central, avec une évolution très variable selon les patients et que l’on essaie de…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà inscrit? Connexion


Titres d’aujourd’hui Nouvelles du monde

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.