Skip to content
une année compliquée pour les jeunes diplômés


DÉCRYPTAGE – Une étude récente de l’INSEE confirme que la crise a rendu difficile l’accès des moins de 25 ans à leur premier emploi après la sortie de l’école.

L’année 2020 n’aura pas été de tout repos pour les jeunes diplômés désireux d’intégrer le marché du travail. Une récente étude de l’INSEE confirme que la crise a en effet rendu plus difficile pour les moins de 25 ans l’accès à leur premier emploi après la sortie de l’école, par rapport à ce qu’ont connu les générations précédentes.

En moyenne, 68,3 % des jeunes sortis de l’université, des écoles ou d’autres formations en apprentissage depuis un à quatre ans étaient en emploi en 2020. Cela représente un point de moins qu’en 2019, où le taux d’emploi est resté quasiment stable pour les personnes ayant terminé leur cours il y a longtemps.

Logiquement, la baisse du taux d’emploi des jeunes a été particulièrement marquée au 2et trimestre 2020, sous l’effet du premier confinement et de la chute du PIB (de 18,8 % sur un an) fin juin. Des mesures sanitaires strictes et de multiples fermetures administratives ont en effet poussé les employeurs à ralentir, voire à geler, leurs recrutements. Et…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 60% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -Économie et commerce

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.