Skip to content
Une bouffée d’air frais pour les gardiens de la LNH

 | Mises à jour de dernière minute

Meilleures nouvelles Actualités Yahoo

Des huit gardiens de but sélectionnés pour participer au prochain match des étoiles de la Ligue nationale de hockey (LNH), quatre feront leur première apparition à cette classique annuelle. Une bouffée d’air frais semble souffler sur les hommes masqués.

• Lisez aussi : Le nouveau directeur général du CH pourrait être connu lundi

• Lisez aussi : Dea fait à nouveau gagner le Rocket

Juuse Saros – Prédateurs de Nashville

Longtemps confiné à un rôle de remplaçant derrière son compatriote Pekka Rinne avec les Predators de Nashville, le Finlandais Juuse Saros figure parmi les meilleurs gardiens de la LNH depuis deux ans. Ayant terminé sixième lors du vote pour le trophée Vézina la saison dernière, un honneur remporté ensuite par le Québécois Marc-André Fleury, Saros a repris là où il avait laissé. En 31 matchs cette saison, il a une fiche de 20-10-1 avec une moyenne de 2,30 et un pourcentage d’arrêts de 0,927. Digne représentant des Predators lors du prochain match des étoiles, Saros est le gardien le plus utilisé dans la LNH depuis le début de la campagne avec 1 828 minutes au compteur. Le joueur de 26 ans arrive également en tête avec un total de 887 arrêts.

Cam Talbot – Sauvage du Minnesota

A 34 ans, le vétéran Cam Talbot participera pour la première fois à l’événement. Soignant d’une blessure au bas du corps, le gardien de but a rendu de grands services au Wild du Minnesota depuis le début de la saison. En 24 matchs, l’Ontarien a une fiche de 15-8-1. Lors de sa dernière apparition devant le filet, lors d’un match extérieur au Target Field, il a accordé six buts sur 28 tirs pour les Blues de St. Louis avant de devoir quitter le match. Sa moyenne de buts alloués (3,00) et son pourcentage d’arrêts (.909) ont malheureusement souffert pour lui. Plus tôt dans sa carrière, Talbot a joué pour quatre autres équipes, principalement les Oilers d’Edmonton. Il faut avouer que la sélection de Talbot s’explique, en partie, par le manque de gardiens de qualité en section Centrale cette saison.

Jack Campbell – Maple Leafs de Toronto

Choisi 11e au total par les Stars de Dallas lors du repêchage de 2010, l’Américain Jack Campbell a mis du temps à faire sa marque dans la LNH. Gardien numéro 1 des Maple Leafs de Toronto, il est toujours parmi les meilleurs de la LNH à son poste cette saison. Ses statistiques sont impressionnantes avec une moyenne de 2,02 et un taux de 0,935. Les Leafs ont une fiche de 18-5-3 à leurs 26 départs cette saison. À 30 ans, Campbell compte maintenant 113 matchs d’expérience dans la LNH, dont 57 avec les Kings de Los Angeles, et bientôt… un match des étoiles. Il a également participé, rappelons-le, à sept matchs éliminatoires face aux Canadiens de Montréal, en mai dernier.

Thatcher Demko – Canucks de Vancouver

Ayant fêté ses 26 ans en décembre dernier, Thatcher Demko semble s’imposer tranquillement comme le gardien numéro 1 de la LNH. Envoyé devant le filet des Canucks en 29 matchs cette saison, le natif de San Diego, en Californie, affiche une fiche positive de 15-13-1. Sa moyenne est de 2,65 et son taux de .915 reste encore plus satisfaisant. Demko a été un choix de deuxième ronde (36e au total) par les Canucks lors du repêchage de 2014. Comme Talbot, Campbell et Saros, il fera sa première apparition au All-Star Game les 4 et 5 février à Las Vegas.

– Les quatre autres gardiens sélectionnés pour le prochain All-Star Weekend sont : Andrei Vasilevskiy (Tampa Bay Lightning), John Gibson (Anaheim Ducks), Frederik Andersen (Carolina Hurricanes) et Tristan Jarry (Pittsburgh Penguins).

– Les deux plus récents récipiendaires du trophée Vézina, décerné au meilleur gardien de but de la LNH, ne feront pas partie des vedettes, soit : Connor Hellebuyck (2020) et Marc-André Fleury (2021).

VOIR ÉGALEMENT…




Nouvelles d’aujourd’hui Google Actualités

journaldemontreal-local

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.