L'Europe

Une figure de l’opposition biélorusse est retournée en prison après une opération

[ad_1]

Maria Kolesnikova, membre éminent de l’opposition biélorusse purgeant une peine de 11 ans de prison pour avoir aidé à organiser des manifestations antigouvernementales, a été ramenée en prison après avoir subi une opération pour un ulcère perforé, a déclaré son père lundi.

Alexander Kolesnikov a pu rendre visite à sa fille pendant environ 10 minutes et l’a trouvée faible mais « son humeur est bonne et elle a même essayé de sourire », a-t-il déclaré à l’Associated Press.

Maria Kolesnikova, 40 ans, est en détention depuis septembre 2020 lorsqu’elle a déchiré son passeport à la frontière pour empêcher son expulsion forcée de Biélorussie au milieu de manifestations massives contestant la réélection du président autoritaire du pays, Alexandre Loukachenko.

Elle a été condamnée en septembre 2021 pour complot en vue de prendre le pouvoir, création d’une organisation extrémiste et appel à une action menaçant la sécurité de l’État.

La Biélorussie a été secouée par des manifestations massives après la réélection contestée de Loukachenko en août 2020, que l’opposition et l’Occident ont dénoncée comme une imposture truquée. Les autorités ont répondu aux manifestations par une répression massive qui a vu plus de 35 000 personnes arrêtées et des milliers battues par la police.

Kolesnikova a aidé à coordonner les manifestations de l’opposition et a résisté aux tentatives des autorités de la forcer à quitter le pays. Lorsque des agents de l’agence de sécurité biélorusse l’ont conduite à la frontière avec l’Ukraine en septembre 2020 pour l’expulser de force, elle a déchiré son passeport et est retournée en Biélorussie pour être arrêtée.

[ad_2]

voanews eurp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page