Skip to content
Une fuite dans une centrale nucléaire pousse le gouvernement allemand à décider d’une prolongation

[ad_1]

L’exploitant de l’une des trois centrales nucléaires allemandes restantes a déclaré lundi avoir détecté une fuite qui nécessitera l’arrêt de la centrale pendant plusieurs jours de maintenance le mois prochain si elle veut continuer au-delà de la fin de l’année.

L’annonce de PreussenElektra, une filiale du géant des services publics E.ON qui exploite l’installation Isar 2 en Bavière, met la pression sur le gouvernement allemand pour qu’il décide s’il veut s’en tenir à son plan de longue date de fermeture de toutes les centrales nucléaires du pays cette année. , de les maintenir en veille ou de les faire fonctionner le plus longtemps possible.

Le ministre allemand de l’économie a déclaré plus tôt ce mois-ci qu’il était favorable à la fermeture d’une usine et au maintien de deux en veille, équilibrant ainsi les engagements politiques, la sécurité nucléaire des centrales vieillissantes et le risque d’éventuelles pénuries d’énergie en hiver. Les législateurs de l’opposition et certains membres du gouvernement veulent qu’ils continuent à se présenter.

Le ministère allemand de l’environnement a déclaré avoir été informé par PreussenElektra la semaine dernière d’une fuite de vanne interne qui ne nécessitera pas de réparation si l’usine ferme comme initialement prévu le 31 décembre. Pour qu’Isar 2 fonctionne au-delà de la fin de l’année, cependant, le l’entreprise aurait besoin de réparer la fuite, ce qui nécessiterait un arrêt d’une semaine.

Dans un communiqué, PreussenElektra s’est dit convaincu de pouvoir travailler avec le gouvernement pour créer les conditions nécessaires à l’exploitation d’Isar 2 au-delà du 31 décembre et ainsi fournir « une contribution à un approvisionnement en électricité sûr pendant l’hiver à venir ».

« En raison du délai requis, il est toutefois nécessaire que les discussions politiques en cours conduisent maintenant rapidement à un résultat clair et que la certitude de la planification soit rapidement atteinte pour toutes les parties concernées », a déclaré la société.

Le ministère de l’Environnement, qui supervise les questions de sécurité nucléaire, a déclaré que les informations fournies par PreussenElektra contiennent « de nouveaux faits importants » qui doivent être pris en compte lors de l’évaluation de la disponibilité des centrales nucléaires pour la production d’électricité après le 31 décembre.

[ad_2]

voanews eurp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.