Skip to content
Une grande banque américaine va mettre un terme à ses opérations en Russie – WSJ

Citigroup quitterait le pays après avoir échoué à vendre ses unités locales

Le géant bancaire Citigroup mettra fin à ses opérations grand public et commerciales en Russie, a rapporté jeudi le Wall Street Journal, citant des personnes proches du dossier.

Selon le rapport, la multinationale américaine s’attend à encourir environ 170 millions de dollars de charges au cours des 18 prochains mois.

En mai, les médias ont rapporté que Citigroup étudiait la possibilité d’échanger des actifs avec des banques russes pour éviter de lourdes dépréciations liées au départ du pays frappé par les sanctions. Citigroup détenait apparemment « plusieurs conversations » avec des banques russes de taille moyenne pour vendre ses activités de consommation et une partie de ses entreprises commerciales dans le pays, mais les négociations ont apparemment échoué et ne seront pas reprises.

Citigroup a révélé que son exposition à la Russie était de 8,4 milliards de dollars au 30 juin.

Un certain nombre d’entreprises étrangères ont décidé de quitter la Russie après que les sanctions occidentales ont rendu difficile de continuer à travailler dans le pays, à la suite du déclenchement du conflit en Ukraine en février.

Pour plus d’histoires sur l’économie et la finance, visitez la section commerciale de RT

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.