Skip to content
une guerre d’un autre âge dans le 101e département français


Des gangs rivaux ultraviolents, constitués de mineurs étrangers, sèment le chaos dans cet archipel confronté à une immigration incontrôlée. Alors que le Raid a été dépêché sur les lieux, les élus locaux expriment leur désarroi. ABACA/ABACA

RÉCIT – Sur fond d’immigration incontrôlée, le Raid doit contribuer à stopper un conflit ultra-violent entre bandes armées.

Boules de sac de haricots dans un sac de haricots. Ce projectile anti-émeute est constitué d’un petit sac contenant du plomb ou du sable, voire des billes d’acier. Le Raid, service d’élite de la police nationale, dépêché en urgence à Mayotte, où la situation sécuritaire devient incontrôlable, serait le seul de la « grande maison » à pouvoir utiliser cette munition qui « séché » l’adversaire de manière non létale.

Gérald Darmanin a donc envoyé une dizaine de ces fonctionnaires suréquipés pour aider à briser la spirale de la violence, aux côtés de leurs collègues locaux.

Le chaos absolu règne, il est vrai, dans l’archipel, trois mois seulement après la dernière visite du premier flic de France. « Nous sommes au bord de la guerre civile », a déclaré lundi la députée mahoraise Estelle Youssouffa. L’élu estime que le« L’immigration clandestine est totalement liée à la violence » et rappelle qu’à Mayotte, qui compte peut-être déjà 400 000 habitants, « plus de 50% de la population est étrangère et la grande majorité…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Vendredi noir

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà inscrit? Connexion

lefigaro -fp

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.